Le bilan d’une année 2021 complètement folle vidéo-ludique !

Alors que 2021 se finit doucement mais sûrement, je vous propose donc de jeter un coup d’œil sur mon année vidéo-ludique. C’est parti pour dresser le bilan d’une année surchargée et aussi et surtout de tout les records pour le Blog.

Avant de parler chiffres, je tiens à vous remercier. Merci d’être là, merci de me lire et merci de me permettre de vous donner mon avis en étant libre de le faire. Alors merci à vous ! C’est grâce à vous que cette année 2021 fut complètement folle sur le blog. Je ne vais pas rentrer dans les détails mais sachez que le Blog se porte extrêmement bien, il m’a permis de vous offrir des tests à peu près dans les temps niveau timing, en ayant tout de même une vie sociale à côté. Bref, merci à vous.

Les grands absents du Blog

Werewolf The Apocalypse Earthblood

Cette année, je vous ai proposé très exactement 39 tests pour un total de 66 articles (on en sera à 67 avec celui que vous êtes en train de lire actuellement). Mais j’ai tout de même pu accomplir certains JV qui n’ont pas eu de Test, les voici :

  • No More Heroes Travis Strike Again (Nintendo Switch)
  • No More Heroes 3 (Nintendo Switch)
  • Werewolf : The Apocalypse – Earthblood (PS5)
  • Yu-Gi-Oh ! Legacy Of The Duelist : Link Evolution (Nintendo Switch)
  • Call Of Duty Modern Warfare (PS4)
  • Uncharted Golden Abyss (PS Vita)
  • Killzone Mercenary (PS Vita)

Pourquoi ils n’ont pas eu leur propre Test ? Hé bien parce que je voulais avant tout y jouer pour mon plaisir et ma culture personnelle et pas forcément me sentir obligé de devoir produire un test qui aurait été très négatif pour certain (n’est-ce pas Werewolf ?). De plus, avant d’être un blogueur, je suis un joueur. Pour pouvoir être un minimum « professionnel » dans les avis de JV dont je vous propose le Test, je me dois au maximum d’élargir mes horizons et jouer à un maximum de JV. Néanmoins, oui j’ai dû faire l’impasse sur pas mal de JV cette année, comme par exemple Hadès, Tales Of Arise ou It Take Two, sans parler de Metroid Dread. Niveau organisation, il n’est pas évident de concilier à la fois le blog et la vie privée/professionnelle. Beaucoup l’oublie, j’avais envie de le (re)dire. Cela étant dit, forcément, mon année vidéoludique sera (très) différente de la vôtre et c’est tout à fait normal, non ?

Les déceptions

Avant de vous dévoiler la liste de mes coups de cœur, je prend le temps de revenir sur mes déceptions de 2021. Attention, c’est la partie qui risque de piquer (très) légèrement :

Outriders

Je l’attendais ce Outriders. Je pensais qu’il pouvait remplacer The Division 2 en tant que JV à chevet. Hé bien, j’ai vite déchanté et une fois que j’ai décroché son Platine, je l’ai mis dans la seule place qu’il mérite : au placard. Outriders c’est le JV à service qui ne dit pas son nom et qui n’assume pas. Outriders c’est le JV qui prend tout le monde pour des idiots tout en ne disant pas qu’il le fait. Bref, Outriders, pour moi c’est NON.

Nier Replicant

Nier Replicant, tout comme le dernier de la liste, n’est pas une déception en soit. C’est juste qu’au vu de ce que j’ai joué, je ne comprend pas l’engouement pour un RPG ayant 50 ans de retard sur ses compagnons, tant en terme de gameplay que d’écriture. Sans parler de ses thèmes dont il traite et qui me passe à 10000 au dessus de la tête tant j’ai l’habitude de voir les propos évoqués dans moultes œuvres, peu importe le média. Bref, une œuvre que je trouve un peu escroc sur les bords, puisque pour découvrir l’entièreté du jeu, il faut se taper x fins, en faisant des pirouettes cacahuètes. Très peu pour moi donc.

Tormented Souls

Tormented Souls à su attirer mon attention lors de sa sortie puisque d’un coup, j’ai senti un certain engouement pour lui. Ni une, ni deux, je réussi à le caser dans mon emploi du temps, ce que, très clairement, je n’aurais pas dû. Pour cause, j’ai eu droit à une œuvre très en retard sur son temps et beaucoup trop nostalgique pour pas grand chose au final. Alors oui Tormented Souls est un projet indé et j’essaye d’être au maximum bienveillant avec les titres indé, de par leur budget d’une part et qu’il soit développés par une équipe restreinte mais quand c’est « mauvais », malheureusement, je me dois de le dire et d’expliquer pourquoi. Et à mon sens, ça l’est. Et là, hé bien ça l’est.

Pokémon Diamant Etincelant/Perle Scintillante

Tout comme je le dis dans son appréciation, Pokémon BDSP n’est ni une déception, ni une satisfaction. Ce qu’il fait de bien, il le fait « bien » et ce qu’il fait mal, il le fait vraiment mal. Au contraire des versions Epée et Bouclier où j’ai passé 160h sur les deux versions cumulées, je sais que je ne toucherais plus à ma version Diamant et que je ne commencerais jamais ma version Perle achetée en même temps. Je me doute que ce remake est sorti pile au moment de sa sortie pour faire patienter les fans de Pokémon avant la sortie de Legends Arceus en janvier 2022…

La sectarisation des gens sur les RS en ce qui concerne le débat JV

Alors oui, vous avez raison, on s’éloigne du cadre des Jeux Vidéo en tant que tel et on va plus parler de « savoir vivre ». Comme chaque année, j’ai toujours un petit passage dans l’article où j’évoque quelques chose qui me gonfle. D’une année à l’autre, c’est l’incompétence généralisé de la presse vidéoludique (d’ailleurs, ca s’aggrave d’année en année). Cette année, c’est la sectarisation des opinions des joueurs et des joueuses sur les RS. Que ce soit du côté PlayStation et Xbox, c’est de pire en pire. Le lundi, je vais critiquer Xbox, je suis sûr et certain de me faire traiter de pro PS et le lendemain je vais avoir un mot malheureux sur PlayStation, je serais devenu un pro Xbox. Puis le mercredi, je vais découvrir que je ne suis pas un « vrai » joueur puisque je joue sur les trois consoles. A un moment donné, je veux bien être patient et essayer de rester poli et courtois mais les gens comme ça, j’ai juste envie de leur dire d’aller se faire foutre. Si vous me lisez depuis un petit moment, vous savez que je n’ai pas la langue dans ma poche et que si j’ai envie de dire quelque chose qui me déplait, je le ferais, peut être en adoptant un langage fleuri mais c’est comme ça que je suis. J’essaye de travailler là dessus mais quand ça sort, ça sort. Ce n’est pas parce que je critique quelque chose que de ce fait, ça doit être branle bas de combat et cie. C’est juste que mon avis est différent du vôtre ou de ceux qui ne pensent pas comme moi. Cela doit nourrir un débat serein ou deux avis s’expriment dans un respect mutuel et pas partir en guerre des tranchées. C’est bien pour cela que j’ai décidé de limiter mes opinions vidéo-ludique à travers le blog et carrément freiner les RS où tout peut partir à grande vitesse.

Les coups de cœurs, les inoubliables et les JV de l’année

Ils sont 11 à avoir décrocher le « Saint Graal », le fameux petit macaron « Coup de cœur » de l’année 2021. Avec une petite particularité pour The Médium qui le décroche sur les deux plateformes sur laquelle j’y ai joué, c’est à dire sur Xbox Series X et PS5. Je vais donc vous dévoiler la liste des JV qui vont devoir se battre pour les deux sésames ultimes. Les liens vers leur Test vous attendent au passage si vous souhaitez les lire :

Les inoubliables

De cette liste, ils sont quatre à rester en tête aux côtés de mes deux Goty (han je triche !). Parce que pour des raisons diverses et variées, je ne les ai pas oubliés, tant je les trouve vraiment excellent, mais à qui il manque quand même un petit quelque chose pour être dans mon haut du panier :

Judgment et Lost Judgment

En ce qui concerne Judgment, j’ai pu rattraper mon honteux retard du temps de sa sortie sur PS4, que je n’ai pu faire lors de sa sortie. Grâce à sa ressortie sur PS5, j’ai enfin pu découvrir l’autre œuvre majeure du studio RGG et quelle claque ! Tant dans son gameplay que dans son scénario, Judgment est une énorme occasion de (re)découvrir Kamurocho sous un angle différent. Pour Lost Judgment, c’est simple, c’est CE genre de suite que je voudrais voir quand une suite d’une œuvre vidéoludique sort. Plus profond, plus mature, plus fourni en terme de contenu, Lost Judgment m’a autant, voir plus marqué que son prédécesseur, de par les propos qu’il tient et la façon dont le studio à de nous les dire. Une suite courageuse, puissante, intelligente et surtout inoubliable.

Terminator Resistance Enhanced Edition

Terminator Resistance est sorti une première fois en 2019 mais est ressorti cette année sur PS5. Après bien des déboires sur le plan technique (des trophées bugués me privant de mon Platine), j’ai enfin pu décrocher mon fameux Platine et être à jour juste à temps pour son dlc Annihilation Line sorti le 10 décembre dernier. Si Terminator apparait dans cette section, c’est qu’il le mérite, tant ses qualités mérite le coup d’œil si vous êtes fans de l’univers.

Marvel’s Guardians Of The Galaxy

Dernier bébé de mon studio de cœur, Eidos Montréal, GOTG décrochera finalement le fameux macaron alors que je voulais son Platine après avoir fini une première fois le JV et sorti son test. C’est lors de ma seconde partie que finalement, je me suis rendu compte que j’aimais profondément cette adaptation. Grâce à son écriture, sa DA, sa bande son très 80′ (ah le groupe Star-Lord) et ses propos. Merci Eidos Montréal mais je n’en oublie pas que je souhaite toujours un dernier Deus Ex, pour refermer comme il se doit le chapitre Adam Jensen…

Le Jeu de l’année

Nous y sommes enfin ! La fameuse étape que vous attendiez impatiemment, non ? Cette année, ils ne sont que deux alors qu’en 2020 ils étaient tout de même 4 (Yakuza Like A Dragon, Ghost Of Tsushima, Persona 5 Royal et Maneater). Cette année, mes deux Goty ont une réelle importance à mes yeux et font progresser le débat de la qualité que je souhaite voir quand je m’immerge dans un JV.

Returnal

Du fait que Returnal est un rogue lite, je n’aurais jamais pensé lui donner sa chance de quelques manières que ce soit. Et pourtant… J’ai pris une claque monumentale. Mais si il est l’un de mes deux Goty, c’est parce que Returnal me marque d’une façon un peu inédite. J’ai remarqué qu’après y avoir joué, j’ai changé dans ma façon de jouer à un JV. J’ai donc progressé et j’appréhende d’une nouvelle manière les situations, tant en terme de philosophie qu’une fois en action. Oui, je sais, c’est vraiment particulier. De ce fait, je pense qu’en 2022, je vais donner sa chance à un autre JV de ce genre : Demon’s Souls. Parce que je veux constater par moi même si effectivement je peut y arriver. Je verrais bien en temps voulu 😀

Cyberpunk 2077

Je l’ai longtemps mis de coté, jusqu’à attendre une énorme mise à jour en juin dernier… De ce fait, on peut dire qu’en terme d’attentes, Cyberpunk 2077 était devenu la seule et véritable attente de cette année. Pour la faire courte, Cyberpunk 2077 n’a pas réussi à combler les attentes que j’avais placées en lui. Non, il les a totalement dépassées et même installer de nouveaux standards chez moi. Cyberpunk 2077, bien qu’incomplet, puisque l’on peut « sentir » qu’il lui manque des choses, est une énorme claque dans son genre de RPG occidental. De plus, de tout ce que j’ai pu joué cette année, Cyberpunk 2077 est très loin devant et même le seul où je me souvient très exactement de l’intégralité de mes 120 heures dessus alors que pour le reste, soit j’ai totalement oublié (par exemple Hitman 3 et RE Village, aussi vite fini, aussitôt oublié) ou soit je me souviens juste de l’essentiel. Alors oui, les fameux propos du studio avant la sortie sont malheureux et tout ce qui s’est passé lors de la sortie est triste pour ne pas dire autre chose mais le jeu en lui même est une ode au courant Cyberpunk, ce qu’il représente et ce qu’il est. Du personnage de Silverhand aux propos visant les Méga-Corporations (pour ne citer que ça) reste inédit dans le paysage actuel et très peu d’œuvre peuvent se targuer d’être autant aux antipodes d’une industrie gangrenée par la propagande bien pensante ou alors totalement lisse, sans âme ni saveur qui doit contenter tout le monde mais qui finit par ne contenter que très peu de gens.

Le programme pour 2022

Normalement, il est de coutume de finir par nos attentes en terme de JV pour l’année prochaine. Sauf qu’en y réfléchissant fortement, je n’ai en fait aucune attente particulière. Je sais que le prochain Pokémon et le prochain Horizon sont calés dans mon agenda à leur date de sorties mais cela s’arrête là. Alors oui, il y a énormément de sorties qui vont nous tenir occupés mais aucune ne se démarque des autres selon moi. Néanmoins, je sais que je voudrais au moins me faire le trio Demons Soul’s, Hadès et Ghostrunner. Voilà, c’est dit.

Et votre année 2021 alors ? Quelles sont vos déceptions et vos JV de l’année ? Dîtes moi tout en commentaires !

4 commentaires

  1. Encore une année faste pour ce blog de référence dans la crtique JV bienveillante, factuelle et dont le style de la prose donne toujours furieusement envie de se lancer dans le jeu chroniqué
    Longue vie au post augmenté ! 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s