[Test] Batman The Enemy Within : Telltale au sommet de son art

Faisant suite à une première saison bien écrite mais bourrée de bugs rendant l’expérience décevante, Telltale ne s’est pas arrêté là et propose une saison 2 à sa vision bien personnelle de l’univers du chevalier noir. Sous titrée The Enemy Within, cette saison 2 souhaite explorer aussi bien la psyché du justicier de Gotham que de Bruce Wayne. Pari réussi ?

Le Platine

Après une 1ère saison réussie sur le plan de l’écriture mais complètement ratée sur le plan de la technique, Telltale nous offre une seconde saison à sa vision bien personnelle du justicier de Gotham. Suite directe, cette saison 2 s’efforce d’explorer la frontière bien mince du bien et du mal au travers de ses cinq épisodes d’une durée allant de 2h30 à 3heures chacun (de mon côté, je l’ai fini en 11 heures environ en prenant mon temps et en lisant tout ce que je pouvais lire). Dans cette saison 2, la gestion de la narration alterne entre moments spectaculaires, menés tambour battant à des moments plus intimiste, explorant la psyché de ses personnages, qu’ils soient « bons » comme « mauvais ». Le premier épisode commence sur les chapeaux de roues en nous offrant un ennemi culte, The Riddler, ainsi qu’un face à face de haute volée face à Batman dans une suite de scènes alternant dialogues écrits avec un soin extrême et action saisissante. Si, dans les phases de dialogues, le jeu vous demande de choisir un choix de dialogue (sur 4) en un minimum de temps puisque conditionné par un compteur de temps, les phases de combats demanderont de vous d’avoir des réflexes et réagir aux QTE (Quick Time Event) présents. Sur la version PS4 (le test à été réalisé sur PS5 cela dit), les touches directionnelles, le joystick gauche, les touches croix, carré, triangle, rond et la touche R2 sont utilisées afin de générer des phases de QTE assez jouissives dans leur exécution et permet de nous offrir des moments de grâce ultime dans les très nombreux combats présents dans cette saison 2.

Mais le coeur d’une production Telltale, c’est son écriture, sa narration, sa mise en scène et les thèmes abordés. Dans la première saison, le studio s’est efforcé de faire voler en éclat la perception que l’on avait de Bruce Wayne, de la portée de son combat en tant que Batman ainsi que de son héritage familial. Dans cette saison 2, sans en dévoiler plus que nécessaire, je pense que l’adage « l’enfer est pavé de bonnes intentions » pourrait lui aller à merveille. Puisque la frontière entre bien et mal est très poreuse, cette saison 2 explore aussi bien le premier que le second en les mettant souvent face à face, mais aussi en les mélangeant tout en nous faisant réfléchir au passage. Je ne vais pas y aller par quatre chemins mais cette saison 2 est tout simplement magistrale, autant dans son écriture, que dans les thèmes qu’elle abordent ainsi que la façon qu’elle à de le faire. Etant un fan de Batman depuis mon enfance, je suis assez admiratif du travail du studio et de son traitement d’un héros avec lequel j’ai grandi, en me proposant une œuvre pour adulte (certains passage sont assez violents je dois dire).

Mais il y a aussi une chose qui m’a étonné, c’est le fait que le studio joue avec les références autour de l’univers de Batman et nous propose une autre vision de ses personnages. Avec Batman bien évidemment mais aussi avec les autres personnages que l’on rencontrera au fur et à mesure de cette seconde saison. Je ne vais pas me mettre à vous divulgâcher, même si cela fait quand même trois ans que cette saison est sortie, mais j’ai été agréablement surpris du traitement fait à l’ensemble du casting. Je tiens à finir sur les choix multiples que l’on aura à prendre tout au long de la saison et j’ai toujours eu l’impression que les choix que je prenais avaient une influence importante sur la direction prise par mon aventure et ce, de façon constante. Je n’irais pas jusqu’à relancer une seconde partie pour changer mes choix et voir le résultat, mais plusieurs fois j’ai eu cette réflexion en tête au moment de voir les conséquences d’un choix pris plus tôt.

Toujours développé avec le moteur graphique maison, le Telltale Tool, cette saison 2 est absolument magnifique, comme vous le verrez sur les screenshots maison. Du côté de la technique, alors que la saison 1 était catastrophique sur PS4, cette saison 2 fait le chemin inverse et je n’ai eu aucun souci de ce côté là. Aucun freeze, aucune chute de framerate, aucun bugs impactant mon plaisir de jeu malgré ici et là de léger soucis dans les sous titres français mais au vu de ce que j’ai constaté, je considère moi même que je chipote tellement ça tient de l’anecdote. Un mot sur la bande son et le doublage, uniquement en anglais (mais avec une traduction française), je les trouve tout les deux travaillé avec un soin tout particulier, notamment le Main Thème ainsi que la voix de Batman. Pour tout vous dire, sa voix me marque et me laissera un souvenir particulier, tout comme cette saison 2 d’ailleurs.

Ce que j’ai aimé :

  • Une écriture, une narration et une mise en scène magistrales
  • Le traitement des personnages, Batman/Bruce Wayne en tête, que je trouve exceptionnel
  • Le design de la Bat-suit que je trouve superbe !
  • Une durée de vie correcte, ni trop courte, ni trop longue, juste ce qu’il faut
  • Des choix avec de vraies conséquences visibles après coup
  • Une patte artistique et graphique remarquables
  • Une Version Originale, notamment la voix de Batman, inoubliable
  • Un plaisir de jeu intact grâce à une technique pratiquement irréprochable
  • Des QTE immersif

Ce que j’ai moins aimé :

  • Des sous titres absents ou non traduits dans un épisode mais ça tient du chipotage
  • Je pense que je peux m’asseoir pour une saison 3…

Son appréciation

Déçu de la première saison vu sa technique catastrophique, j’ai freiné des deux pieds pour cette saison 2 et mal m’en a pris vu le plaisir immense que j’ai eu manette en mains. D’une écriture et d’une narration magistrale, Batman The Enemy Within nous propose l’exploration du thème du bien et du mal au travers d’un Bruce Wayne/Batman mis très souvent au pied de ses propres contradictions au travers de nos choix face à une multitude de situations très variées. En ressort une saison 2 exceptionnelle, puissante et inoubliable. J’espère, maintenant, que la résurrection du studio sera l’occasion pour eux comme pour nous de voir une saison 3 prochainement tant il y a encore de quoi raconter, explorer et mettre en scène dans un univers que j’affectionne toujours autant.

Sa Note

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s