[Test] Dirt 5 : Plus beau sur PS5 mais sous conditions…

Après avoir conquis mon cœur dans sa version PS4 sur PS4 pro, on jette un œil sur la version PS5 de Dirt 5. Plus beau, la DualSense change la donne au niveau du gameplay mais ça se paye cash au niveau technique…

Ce Test est une mise à jour de la critique de Dirt 5 sur PS4 Pro. J’ai laissé le même mode que sur PS4 Pro, en 60 FPS.

Pour lire la critique de Dirt 5 dans sa version PS4 sur PS4 Pro

Comme pour pratiquement tout les JV qui sortent en ce moment, Dirt 5 embarque dans sa version PS4 une mise à jour gratuite pour passer sur la version PS5. Néanmoins, la sauvegarde ne fait pas le voyage et vous devrez recommencer votre avancée à zéro. De mon côté, ce point particulier ne me gène pas vraiment et je me suis lancé dans la version PS5 du titre durant tout un week end. Dirt 5 sur PS5 est exactement le même jeu que dans sa version PS4 du point du vue de son contenu et je ne suis pas trop dépaysé. Plus beau, avec de meilleurs effets de lumière ici et là, à tel point que l’on voit une petite différence. Cela reste léger mais on le voit quand même.

La grosse plus value de cette version PS5, c’est bel et bien la prise en charge de la DualSense. Retour de force des gâchettes et vibrations particulière selon le type de revêtement sur lequel vous faîtes la course, jamais cette manette ne porte aussi bien son petit nom. Depuis Astro’s Playroom, je n’ai d’ailleurs pas peur de dire que la DualSense est un game changer et dans Dirt 5 version PS5, c’est d’autant plus une réalité ainsi qu’une vérité. Je n’ai pas de mots pour vous expliquer à quel point jouer à Dirt 5 sur PS5 est très différent de la même version sur PS4 mais ça l’est suffisamment pour insister sur ce point précis.

Au niveau de la bande son, elle ne change pas et c’est tant mieux puisque c’est cette derrière qui contribue entre autre au fait que Dirt 5 décroche le coup du cœur du blog. C’est toujours un réel bonheur que d’enchaîner les courses dans le mode carrière et une fois lancé, ce n’est pas évident de poser la manette, tant Dirt 5 est réellement addictif.

Mais le gros problème de cette version PS5, c’est bel et bien son optimisation. Tout comme Spider Man Remastered ou bien Maneater, Dirt 5 sur PS5 à un comportement technique assez particulier. Dans ma (très) grosse session, je ne compte plus les retours bureau ni les freezes du jeu me forçant alors à fermer l’application et la relancer. De plus, alors que j’ai joué à Dirt 5 sur PS4 Pro en 60 FPS sans ralentissements, ici sur PS5 et toujours en 60 fps, je rencontre à toute mes courses des chutes de framerates assez violentes. Pire que ça, c’est un bug assez fou qui est arrivé durant une course. Est-ce parce qu’une texture avait du mal à charger mais en plein milieu d’un tournant dans un circuit, le jeu considérait que j’étais hors zone et relançait sans arrêt ma voiture. Fort heureusement qu’en fermant une nouvelle fois l’appli, le problème était réglé de lui même mais je n’ai jamais vu ça depuis des années. Le pire dans cette histoire d’optimisation, c’est que je pense que cela est dû à la sauvegarde automatique faisant crasher le jeu, puisque quand cela arrive, je dois recommencer la dernière course avant le crash de l’appli comme si le jeu n’avait pas sauvegarder.

Dirt 5 sur PS5 est donc plus beau que sur PS4/PS4 Pro mais c’est du côté des sensations manette en main qu’il se démarque. La DualSense porte bien son nom et c’est un réel bonheur que d’enchaîner les courses sur PS5. Mais au niveau de l’optimisation, ce n’est hélas pas trop ça et le jeu souffre de trop nombreux retours au bureau, de freezes et de bugs plus « exotiques » pour laisser passer cela et j’avais à cœur de vous faire un petit retour. Mais Dirt 5 reste néanmoins ce qu’il est : le meilleur jeu de courses de cette fin d’année et il garde son gros coup du cœur du blog, même dans sa version PS5 !

Ce que j’ai aimé (uniquement dans cette version PS5) :

  • La DualSense qui apporte une nouvelle façon de jouer à Dirt 5
  • Toujours aussi addictif
  • La bande son, encore et toujours !
  • Le Mode Photo, tout va bien pour lui !

Ce que j’ai moins aimé (uniquement dans cette version PS5) :

  • Une optimisation particulière, j’en ai bien peur
  • Le fait de devoir recommencer la dernière course avant un freeze ou un retour bureau, c’est frustrant au bout d’un moment

Son appréciation (version PS5 uniquement)

Un poil plus beau et avec cette impression de le redécouvrir avec la prise en charge de la Dualsense, Dirt 5 sur PS5 aurait pu être encore plus parfait qu’il ne l’est, la faute à une optimisation un peu bizarre. Mais Dirt 5 reste toujours aussi addictif, peu importe ses petits soucis, qui je l’espère, seront réglés avec un patch prochain ! N’est-ce pas Codemasters ?

Sa note (Version PS5)

*Test et screenshots réalisés à partir d’une version PS4 transformé en version PS5, fournie par Koch Media, sur PS5.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s