Le Xbox Game Pass, le point de non retour pour Microsoft ?

Depuis son lancement, le Xbox Game Pass s’est imposé dans le paysage du JV comme l’une des révolutions majeures de cette génération. Au départ une option pour Microsoft mais aussi pour les joueurs et les joueuses pour devenir la pierre angulaire de la firme de Redmond, le Xbox Game Pass risque bien d’être un pavé forgeant un enfer qui se profile sur la prochaine génération qui se lancera fin 2020… Explications.

Xbox Game Pass logo

Disponible depuis le 1er juin 2017, le Xbox Game Pass s’est véritablement installé dans les habitudes des consommateurs et consommatrices que nous sommes, moi même ayant profité du service à un moment donné (par exemple, les critiques de FH4, Gears 5, Blair Witch et The Outer Worlds ont été réalisées grâce à un abonnement Xbox Game Pass Ultimate). Sorte de Netflix pour le JV, le Game Pass propose donc pour celles et ceux y souscrivant plus de 100 JV pour moins de 10€. Sur le papier, ainsi qu’à ses débuts, il faut bien avouer que ce service exclusif à Microsoft, né du cerveau de ce bon vieux Phil Spencer, est une véritable aubaine, à la fois pour les petits porte monnaies, mais aussi pour celles et ceux ayant le désir de jouer à certains Jeux Vidéo présents dans l’offre qui pourraient être inaccessible par d’autres voies.

Moi le premier, je pensais que Microsoft tenait avec son Xbox Game Pass une sorte de rédemption et que 2013 était enfin loin des têtes (pensantes). Sauf que depuis le milieu de cette année, il faut bien se rendre compte que le chemin de croix de Spencer, Greenberg et consorts risque bien de se poursuivre pour de (très) longues années. Pourquoi j’écris cet article à charge contre Microsoft ? Hé bien parce que c’est le premier déjà, mais aussi qu’il me fallait coucher un avis à contre courant de l’opinion générale, ma spécialité.

Phil Spencer

« Pourquoi tu l’ouvres, c’est dans le Xbox Game Pass ! »

Cette rengaine estampillée 2020 m’énerve d’entrée de base et pourtant, sachant de quel genre de personne cela vient, ça devrait plus prêter à rire qu’à l’énervement. Alors que Microsoft tenait un concept novateur, il a décidé de l’essorer jusqu’à plus soif. En effet, quand Spencer à décidé que la branche Xbox ne souhaitait plus aller au frontal avec Sony, la communication a changé, mettant sur un piédestal le fameux et précieux abonnement de l’entreprise américaine. Pour Microsoft, l’important n’étant plus de vendre des consoles (c’est à se demander pourquoi ils se font chier à lancer une Séries X qui serait la console la plus puissante du monde du coup…), mais bien d’engranger le plus possible d’abonnements au Xbox Game Pass et son alternative « Ultimate » regroupant le Live Gold et prochainement XCloud. Loin de moi l’idée de dire à Microsoft comment mener ses affaires mais je considère qu’il fait une première erreur mais soit. En ce qui me concerne, Microsoft aura beau dire et faire, je le considère toujours en concurrence contre Sony et Nintendo, qu’il le veuille ou non. Ce qui me fait un peu rire avec cette fameuse phrase « c’est dans le Game Pass, pourquoi tu gueules ? », c’est que ça fait furieusement penser aux propos que l’on tient quand on refuse le débat (vous savez, on taxe direct son interlocuteur de raciste et/ou de fasciste et hop fin de la discussion), hé bien c’est du même acabit ici. Pourquoi débattre quand on comprend que la personne en face préfère donc la quantité à la qualité ? Parce que le Game Pass adopte la même stratégie qu’un certain… Netflix. On y fourre tout (et surtout n’importe quoi) histoire que Microsoft puisse affirmer que « oh là là mais regardez notre Game Pass, il y a plus de 300 JV dedans, c’est cool hein ! ». Non Microsoft ça ne l’est pas en fait. Surtout quand on voit la gueule de vos exclusivités, plus A que AAA. Je n’ai rien contre les petits jeux, cela va de soi, mais à trop faire de « petits » JV, on perd de facto toute ambition que ce soit. Je vois de plus en plus la même rengaine du « c’est dans le Game Pass, ça ne mange pas de pain ! ». Je parle volontiers de la dernière exclu en date de chez Microsoft : Battletoads. Face à des exclus comme The Last Of Us Part 2 ainsi que Ghost Of Tsushima, Xbox réitère la même stratégie qu’en 2013 et ne propose pour ainsi dire presque que du néant où le Game Pass cache une vérité évidente : le contenu est famélique et pire quand ça sort dans un état catastrophique, les joueurs et les joueuses et plus précisément les fans hardcore trouvent des excuses en défendant becs et ongles des petits jeux sans prétentions, sans envergure, qui manquent d’ambitions. En parlant d’ambition, parlons du cas Halo Infinite.

Halo Infinite montré, hué et repoussé, la branche Xbox en difficulté ?

Halo Infinite lors du Xbox Games Showcase

Le 23 juillet dernier, lors du Xbox Games Showcase, qui faisait quand même suite à une 1ère conférence définit elle par le duo Spencer/Greenberg comme une révolution identique au passage de la 2D à la 3D (rien que ça ouais), 343 Industries révéla donc le fruit de son travail pendant 5 ans (ainsi que les 500 millions engagés dans l’affaire). Et là, stupeur et désarroi, Halo Infinite fait peine à voir et enchaîne les moqueries sur les Réseaux Sociaux. Si un jour, on m’avait dit que je tiendrais ce genre de propos à propos de Halo (on parle de Halo là !), je ne pense pas que je l’aurais cru. Et pourtant, le reveal du gameplay de Halo Infinite fait peine à voir. Au passage, le studio justifie les textures par le fait de vouloir rendre hommage aux premiers Halo. Au lendemain du Showcase, Aaron Greenberg, le patron du marketing chez Xbox, réagissait aux critiques en invitant les gens à aller revoir le gameplay sur Youtube en 4k 60fps avec le dédain habituel de Microsoft tout en se justifiant avec l’excuse de la pandémie actuelle. De plus, il assurait qu’entre le 23 juillet et la fin d’année, ce serait, je cite, « de mieux en mieux ». Sauf que voilà, le 6 août, on apprend que 343 Industries fait appel au studio Sperasoft afin de l’aider au développement de Infinite… Pour finalement nous annoncer le 12 août que Halo Infinite sera repoussé en 2021, voir même en 2022, selon de possibles rumeurs. Rien ne va plus chez Microsoft ou bien est-il victime de ses propres turpitudes ? De vous à moi, je pensais vraiment que 2013 était derrière l’entreprise américaine. Mais avec le recul, ainsi que les derniers événements en date, je pense qu’en nommant le duo Spencer/Greenberg, la branche Xbox est partie dans une direction sans retour, celle de la grande gueule pour très peu d’actions. Parce que le duo enchaîne les déclarations « monts et merveilles » pour finalement devoir se trouver des excuses ou des justifications derrière tout en prenant les gens de hauts et pour une bande de cons en prime. Vous vous souvenez que deviez garder votre Xbox 360 si vous ne vouliez pas du tout connecté ? Si pour l’instant, cette stratégie semble tenir bon, qu’est-ce qui nous dit que demain, le château de cartes ne s’écroulera pas ?

Aaron Greenberg

Une tourmente prévisible ?

Après son très bon E3 de 2018 où la branche Xbox avait annoncé le rachat d’une quinzaine de studios dont Ninja Theory, j’étais convaincu que Microsoft allait dans la bonne direction, ou du moins la direction qui me correspondait. Sauf que de toute évidence, deux ans ont passé et je me suis trompé, les derniers événements en date montrant à nouveau le « vrai » visage de Microsoft, celui de l’esbroufe et du remarquable sens d’être à côté de la plaque en toute circonstance. Quand en 2013, la décision qui était mienne de choisir la PS4 plutôt que la One s’est ainsi vu renforcée par deux choses. La première : la stratégie payante de Sony avec son catalogue d’exclues mais aussi par la direction que prend Microsoft. Une direction que je ne désire pas et qui ne me correspond absolument pas. Dans ce sens, à quoi bon me prendre une Series X ? Pour Forza Horizon et Gears, les deux seules exclues qui m’intéressent ? Avec le recul, je regrette même de m’être pris une One S, pourtant à un prix ridicule tant il fût dérisoire au moment de passer à la caisse. La seconde, c’est bel et bien la stabilité. La stratégie stable de Sony me rassure quant au fait que l’éditeur constructeur sait exactement ce qu’il fait et où il va. Qui voudrait faire confiance à quelqu’un changeant constamment de discours ? Je prends le formidable exemple de la stratégie de Microsoft souhaitant « unifier » son parc de consoles (que ce soit les Xbox One S et X ainsi que la Series X) mais qui, selon des rumeurs plus que sérieuses, souhaite revenir sur ses promesses et annuler purement et simplement la version One de Halo Infinite pour ne garder que la version Series X. Décidément, Microsoft manque clairement de maturité, 19 ans après avoir lancé la première Xbox (15 novembre 2001) et continue de paraître pour plus amateur qu’il ne l’est réellement. Est-ce dû au duo Spencer/Greenberg, pourtant pas des guignols ? Est-ce dû à un problème plus profond que ce qu’on peux observer depuis des années ? Je n’ai pas toutes les réponses mais j’ai ainsi décidé qu’au contraire de cette génération où j’ai eu les trois consoles en simultané (PS4 ainsi que la PS4 Pro, la Xbox One S et la Nintendo Switch), j’écarte Microsoft pour la prochaine génération. A quoi bon donner des chances infinies quand je sais qu’au final, je regretterais mon achat ? A quoi bon passer à la caisse pour une console de JV où le constructeur lui même se contrefout de son produit au détriment de ses précieux abonnements au Game Pass ?

La guerre des consoles, une aubaine pour Microsoft ?

La guerre. La guerre ne meurt jamais.

J’aurais pu finir mon article sur la déclaration du dessus et pourtant, j’en ai encore sous le capot. Je voudrais évoquer la fameuse guerre des consoles, celle là même qui fait plus de dégâts que le Covid dans une école. J’ai entendu parler des « xpotes », véritables apôtres du dieu Spencer, qui se permettent des choses assez édifiantes tout en se victimisant par derrière, stratégie adorée des gauchistes au passage, qui tombent sur n’importe qui osant critiquer Microsoft. Sans oublier leur manie de descendre 24h/24 la PS5 et PlayStation, histoire de bien faire chier leur monde. Jusqu’ici, rien de bien impressionnant, étant donné la prouesse qu’à l’humain à toujours être aussi débile d’année en année. Sauf que je remarque de plus en plus que Microsoft alimente cette fameuse guerre et adopte donc une stratégie visant à utiliser à bon escient son public acquis à sa cause pour en faire des marketeux en herbe, récitant bêêêêtement un discours bien rôdé (dont le fameux « mais ta gueule abruti, c’est dans le Game Pass ! »). Je prend par exemple les propos de Spencer, quand il réagit aux dernières conférences de Sony pour sa PS5 et affirme donc être totalement confiant face à la stratégie de son (non) concurrent. Il faudra qu’on m’explique pourquoi Phil Spencer donne son avis sur ce qu’il se passe chez Sony alors que le monsieur affirme haut et fort que Sony ne représente plus aucune concurrence pour Microsoft… On devine aisément un certain sens du dédain ainsi que des propos hautain trahissant de ce fait une fébrilité évidente. Une stratégie somme toute pas si bête que cela puisque ce genre de propos sont repris derrière par les fanboys totalement acquis à la marque et n’hésitant donc pas à reverser leur propos vide de sens à tout bout de champ. Qu’on soit d’accord, des fanboys il y en a partout et pour toute les marques (si, si). Mais que les marques se servent de ce genre de personnes pour alimenter une guerre, il fallait la faire, non ?

Epilogue

Cet article n’est pas un article à charge contre Microsoft et sa branche Xbox mais plus une simple observation des derniers mois. Entre mensonges, propos dédaigneux, marketing pompeux et auto victimisation à cause de la situation sanitaire actuelle, il n’y a que les xpotes et les fanboys aveugles pour tomber dans le panneau. Alors que les propos que je tiens sont négatifs parce que la situation au sein de Xbox l’est, comment peut-on se rater sur une génération (certes, ça arrive à tout le monde, Sony et Nintendo les premiers) pour au final prendre le risque de se rater autant, voir pire, sur la prochaine génération ? L’erreur est humaine certes mais les accumuler tient soit de la bêtise soit de la folie. Alors oui, 2013 est loin maintenant mais la branche Xbox se remet à faire et dire n’importe quoi au point même qu’on s’inquiète de la santé mentale de ses dirigeants, plus spécialement le duo Spencer/Greenberg qui devraient sérieusement se remettre en question le plus rapidement possible. Quant aux fans hardcore de la marque, qu’ils arrêtent de nous les briser et qu’ils s’achètent une vie et qu’ils sortent (masqués !), ça leur fera le plus grand bien. Parce que… Ce n’est que du Jeu Vidéo bordel, du divertissement qui doit avant tout nous faire changer les idées, il ne devrait pas nous obliger à nous prendre la tête, à s’invectiver et s’insulter sur des sujets aussi lourds et chiants que ce que je viens de vous parler. En attendant, la seule chose positive que je retire de tout ce merdier, c’est bel et bien les économies que je ferai. Merci Microsoft de me faire rire, mais me permettre également de faire de sacrées économies !

Sources

Clubic : Pour Phil Spencer (Xbox), les vrais rivaux ne sont plus Sony ou Nintendo, mais Google et Amazon

Gameblog : PS5 : Phil Spencer (Xbox) donne son avis sur son design

jeuxvideo.com : Halo Infinite : Aaron Greenberg réagit aux critiques des joueurs sur la vidéo de gameplay

jvfrance : Rumeur : Halo: Infinite possiblement repoussé et annulé sur Xbox One

JeuxActu.com : Xbox Series X : Phil Spencer s’attend à revivre le passage de la 2D à la 3D

2 commentaires

  1. Je réagis rarement aux articles que je lis mais là j’avais envie d’écrire un petit truc. C’est marrant comme on est tous différents vis-à-vis du jeu vidéo en fait. Je suis exactement comme toi, à posséder toutes les machines. Mais sur cette génération malgré les nombreuses exclues stylées (Horizon, God of War, Tsushima…) j’ai été déçu de Sony pour ma part. Pas par leur politique éditoriale ou la qualité de leurs AAA mais par la qualité de leur matos. Quand je vois que mes deux PS4 Pro (la mienne et celle de madame) sont des putain d’avion de chasse quelles que soient les méthodes utilisées pour y remédier (changement de ventilateur, de pads thermique et de pâte thermique) je trouve qu’il y a un souci quand à côté j’ai une One S qui elle est silencieuse quel que soit le titre qui tourne dessus. (Je sais la vraie adversaire de la Pro est la X mais bon…) Du coup à l’inverse de toi je sais que je partirai plutôt sur une Series X que sur une PS5 (j’attendrai d’être sûr qu’elle n’ait pas de défauts de ce genre et je pense que je ne ferai que les exclues dessus).

    Comme toi je ne supporte pas les fanboys (quel que soit leur camp d’ailleurs). Et comme toi je trouve que les propos tenus par Xbox en général ne reflètent pas ce qu’ils proposent en réalité. Et effectivement c’est dommage. Pour le Game Pass par contre je trouve que tu y vas un peu fort. En fait le vrai problème du service c’est qu’il ne s’adresse pas à tout le monde je pense. Je suis abonné Ultimate depuis longtemps maintenant et malgré tout l’avantage du Game Pass à mon sens ce n’est pas d’avoir tout un catalogue de jeux (chose également prônée par Sony et son PS Now par ailleurs) mais bel et bien de pouvoir permettre à des gens assez peu fortunés de jouer à plein de jeux différents. Et moi je l’avoue, il y a des jeux auxquels j’ai joué dessus (Deliver us the Moon pour ne citer que lui) que je n’aurai jamais essayé autrement (si j’avais du l’acheter par exemple). Et ça permet je trouve de tester d’excellents jeux parfois méconnus. Mais bien sûr il y a dans la liste tout un tas de titres peu attirants je le concède volontiers. L’autre gros intérêt on ne va pas se mentir c’est d’avoir Day One tous les jeux Microsoft disponibles dessus. Certes, Battletoads n’est pas Ghost of Tsushima (même s’il est super fun) mais dans l’ensemble je trouve la proposition plus qu’honnête, surtout depuis que des éditeurs japonais commencent à sortir des jeux dessus (Devil May Cry 5, les différents FF, les Yakuza…).

    Pour finir, je comprends tout à fait ton point de vue et je trouve que tu as raison sur pas mal de points mais je trouvais vraiment intéressant que même en étant d’accord avec certains trucs j’avais au final pas mal de choses à dire en contradiction. xD . Désolé pour le pavé l’ami (et ça m’a pas empêché de te RT) et au plaisir de te relire !

    Aimé par 1 personne

    1. Hey ! Merci pour ton commentaire, c’est vraiment cool, mais vraiment ! Ça fait partie du débat donc je suis bien content que tu te soit lâché ! Je ne pense pas l’avoir déjà dit mais en ce qui me concerne, la stratégie de Sony me correspond tout à fait, c’est à dire les exclues. Par ailleurs, n’entend parler ici et là des soucis sur la PS4/Pro et je dois bien avouer que depuis 2014, je n’ai pour ainsi eu aucun souci, mis a part sur MGS V et God Of War où là effectivement la vieille PS4 avait bien souffler mais même en déménageant, hé bien, je ne rencontre aucun souci malgré les températures hautes de ces dernières semaines… Au passage, je ne reproche rien à ma One S techniquement parlant 🙂 Après, je comprend tout à fait tes arguments et je serais dans le même cas de figure dans la même situation que toi 🙂 pour finir sur les fanboys, je pense qu’on peut l’être (l’étant moi même pour Deus Ex (😅) mais pas de la façon que je le voit quotidiennement…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s