Star Wars Jedi Fallen Order – La critique augmentée

Deux ans après le bordel qu’à engendré un certain Star Wars Battlefront II, décrochant au passage le record du monde du post Reddit le plus disliké et faisant quand même réagir certains pays sur les micro transactions, EA nous offre enfin un jeu solo dans l’univers de la Guerre des Etoiles. Censé nous faire oublier Star Wars 1313 et le RPG Open World de chez Motive, Respawn Entertainment nous propose d’incarner un Jedi en proie à l’Ordre 66. Tenons nous là le bon sabre laser ou finalement ça sent un peu trop fort le wookie par ici ?

SW Jedi Fallen Order

Avant de rentrer dans le vif du sujet, cette critique est rédigée à partir d’une version PS4 commerciale, achetée par mes soins, sur une PS4 Pro. J’ai accompli l’aventure en mode normal (et facile, pour reprendre en normal…) et je n’ai pas compté mon temps de jeu parce que j’y ai joué comme dans mes habitudes, c’est à dire normalement (ouais j’avais envie de le préciser). Je me répète donc, aucun spoils n’est de la partie dans cette critique, même si je commence à en avoir un peu ras le bol de le préciser depuis le temps.

STAR WARS Jedi: Fallen Order™_20191115211802

Après avoir annulé les JV solos Star Wars 1313 et le projet de RPG Open World du studio Motive, EA et Respawn (le studio derrière les Titanfall) nous proposent donc un JV solo, sans micro-transaction ni saison pass ni dlc. En écrivant ces lignes, je vous avoue, alors que j’ai fini Star Wars Jedi Fallen Order que je n’en reviens toujours pas… Comme quoi, les miracles existent. Sauf que c’est bien beau de nous proposer un jeu solo dans l’univers de Star Wars, encore faudrait-il qu’il soit bon. Fort heureusement, la réponse est un oui, mais réservé un peu ce oui. Parce que j’estime que Jedi Fallen Order ne tient que sur un aspect qui ne l’obligeait peut être pas à devenir un JV…

STAR WARS Jedi: Fallen Order™_20191115214405

Situé chronologiquement entre les épisodes 3 et 4, Star Wars Jedi Fallen Order débute donc 5 ans après Star Wars Episode 3 La Revanche des Siths. Ecrit par Chris Avellone, à qui ont doit Alpha Protocol et pour très bientôt Vampire : The Masquerade – Bloodlines 2 entre autres choses (je ne vais pas tout énuméré sinon je n’ai pas fini), Star Wars Jedi Fallen Order met en scène Cal Kestis, incarné par Cameron Monaghan (Shameless, Gotham) se cachant de l’Empire. A la suite de l’activation de l’Ordre Sixty Six (ou 66) par ce très cher gentil Palpatine, les Jedi fût pourchassés à travers la Galaxie et éliminés tout en les traînant un petit peu dans la boue afin qu’ils soient perçus comme des traîtres et ainsi fortement aidés à leur dénonciation et leur exécution… Au milieu de ce climat anxiogène, des apprentis jedi comme Cal Kestis se cachent et se fondent dans leur environnement afin de ne pas finir capturé et/ou mort.

STAR WARS Jedi: Fallen Order™_20191115221021

A la suite d’un accident regrettable, Cal est forcé d’user de la Force, ce qui alerte immédiatement l’Empire qui y envoie alors ses troupes spécialisées et dirigées par la Grande Inquisitrice. Après une course poursuite assez spectaculaire servant de tutoriel, Cal est sauvé par un mystérieux duo et réussit à s’enfuir… C’est ainsi que commence ce Jedi Fallen Order. C’est alors qu’on s’envole pour la première planète que le jeu nous propose : Bogano.

STAR WARS Jedi: Fallen Order™_20191115220912

Là bas, on fais la connaissance de notre nouveau best friend for ever, un certain BD1, petit droïde un peu courageux et très attachant que seul Cal comprend. Nous on aura droit tout du long à des « bip bup bou bi », ouais c’est singulier. Je vais écarter le droïde pour vous dire qu’il a une certaine personnalité, qu’il aide pas mal dans vos explorations et qu’à l’instar du vaisseau et de votre Cal, il pourra être personnalisé. Et aussi, que vous allez forcément vous y attacher tant le petit bonhomme déborde de charisme. Nous sommes toujours sur Bogano donc, et on découvre comment va s’articuler durant une bonne vingtaine d’heure de jeu : de l’exploration, des énigmes, des combats, un scénario et on répète ça ad vitam eternam.

STAR WARS Jedi: Fallen Order™_20191115224744

Je vous rassure, vous n’allez pas explorer que Bogano mais un certain nombre de planètes dont une (Zeffo) où les premiers défauts du jeu saute aux yeux : le level design est assez, voir même un peu trop bordélique, même pire la carte censée nous orienter là dedans file plus le maux de crâne que l’orientation à suivre… Star Wars Jedi Fallen Order se veut être un Metroid-vania à l’ancienne et pour le coup, l’est totalement, et s’assume complètement. Mais là ou un certain Control s’en sort avec les honneurs car l’agencement des lieux était tel qu’on peut aisément retenir par cœur les multiples salles, ici c’est assez compliqué de s’orienter dans des niveaux ultra labyrinthique et que je pense que chez Respawn, il faudrait peut être embaucher des level designer tant, avec ou sans la carte, on tourne en rond…

STAR WARS Jedi: Fallen Order™_20191115225945

Pire, les énigmes censées nous faire utiliser la Force sont sans aucun problème assez trituré du ciboulot, tant manette en main (après lors de la conception en amont, ça devait le faire) c’est vraiment faire compliqué pour faire compliqué. Sur le papier, c’est facile : utilise la force, les capacités du droïde ou les deux, tout en « jouant » sur les conditions météo (comme le vent) et hop. Sauf que ça ne repose sur aucune logique connue une fois manette en main. Au passage, dans Star Wars Jedi Fallen Order, vous allez répéter le schéma suivant jusqu’à la fin : exploration, résolution d’énigmes, scénario, combats. Et c’est tout.

STAR WARS Jedi: Fallen Order™_20191128204325

On va parler un peu des combats, vous allez voir, on s’amuse dans Jedi Fallen Order. J’aurais bien aimé vous dire que le studio s’en sort bien… Mais il s’en sort et c’est tout. Plusieurs niveaux de difficultés, de facile à très difficile et ça se joue comme un Dark Souls like, la maîtrise de la hit box en moins. Alors c’est simple, je ne suis pas un joueur de ce genre de jeux et je l’assume. J’ai donc commencé Jedi Fallen Order en normal, me disant que ça passerait… J’ai dû jouer avec la difficulté facile à un moment donné du jeu, je ne vous dirais pas lequel pour ensuite repasser en normal pour faire le dernier quart. Alors oui les combats sont vraiment grisants et plus vous avancez, plus vous débloquez de nouvelles compétences rendant Cal hyper balèze, avec au passage une vraie sensation de montée en puissance.

STAR WARS Jedi: Fallen Order™_20191128214700

Sauf que la difficulté exacerbée du titre restreint dès lors le public visé. Donc ouais la partie combat, en normal, vous allez vous faire refaire le fondement pratiquement tout les deux mètres, sachant que si vous vous reposez à un lieu de méditation, ça reset les zones et ça fait revenir les ennemis. Mais ce qui m’énerve le plus, c’est une certaine forme d’injustice qui fait que tout les ennemis, humains comme animaux vous foncent dessus sans autre forme de procès. Durant un combat où j’avais déjà fort à faire, je voit donc deux ennemis animaux qui poppent dans le dos dans mon ennemi, au lieu de lui foncer dessus, ils le contournent pour me foncer dessus. Sur le coup, je me suis juste dit : « bah pourquoi pas après tout ! ».

STAR WARS Jedi: Fallen Order™_20191129194504

Que le studio décide de « copier » sur la trilogie Dark Souls, aucun souci. Mais qu’il fasse ça bien. Parce que je trouve que parfois les coups que vous donnez manquent de précision mais aussi et surtout que le temps que Cal met pour se relever est bien trop long, j’ai bien eu souvent le tour de me faire vraiment finir à même le sol par des troopers un peu énervés… Bref, les combats ne sont pas une sinécure, vous êtes prévenus. Fort heureusement, il y a une sorte de hiérarchie de puissance parmi les boss (parce que oui il y a des boss). Tout dépend de la joueuse ou du joueur mais sachez que sur la dizaine de boss que compte le jeu, seule l’Inquisitrice est très forte, très rapide, capable de reprendre un combo immédiatement après avoir fini le précédent, son pattern à elle verse dans l’imprévisibilité, faîtes donc attention à elle qui peut poser souci. 

STAR WARS Jedi: Fallen Order™_20191129195912

Il reste donc la partie scénario. J’ai franchement adoré la partie scénario de Jedi Fallen Order et c’est, avec l’OST, les deux gros points qui m’ont fait tenir jusqu’à la fin. Sans trop vous en dévoiler, sachez que Cal Kestis va se retrouver dans un immense bordel et qu’il va se taper les manigances de l’Empire à travers la Galaxie, tout en survivant coûte que coûte face à l’Inquisitrice qui porte son rôle de vilaine méchante doudou à la perfection, sublimée par son thème musical qui fait le travail. Jedi Fallen Order est donc pour le coup vraiment bien écrit, autant dans son scénario, que ses personnages en passant par ses dialogues. Avec au passage, un tout petit peu de profondeur dans le traitement de son personnage principal, avec ses doutes, ses failles mais aussi son immense courage qui le pousse à se surpasser en permanence. Bref, pour moi le scénario, c’est un grand oui. Au passage, je me suis réellement accroché et la fin vous récompense avec un truc de dingue. Je n’en dirais pas plus mais je suis resté sur le cul tout du long.

STAR WARS Jedi: Fallen Order™_20191115220927

Du côté de la technique, je vais y aller point par point : Star Wars Jedi Fallen Order vous propose une Version Française sans possibilité de la changer mais au contraire de NFS Heat sorti une semaine avant, traduit l’envie d’EA de faire les choses bien et nous offre donc une VF de haute volée, avec les voix officielles carrément. Graphiquement parlant, développé à partir de l’Unreal Engine (oui, oui), Star Wars Jedi Fallen Order est absolument magnifique même si certains visages ainsi que les Wookies sont soient ratés, soient « bizarre ». La bande son est elle aussi magnifique, surtout le thème de l’Inquisitrice. Mais du côté de la technique pure, je le dit encore une fois, l’UE est une énorme catastrophe. Pire je retrouve les mêmes défauts ici que dans un certain Days Gone sorti en début d’année. Des ralentissements en veut tu en voilà, des micro freezes quand le jeu sauvegarde automatiquement, un énorme freeze lors d’une exploration et une désynchro labiale de la VF juste avant le grand final. Bref sur PS4 Pro, la technique, pour moi, c’est non, surtout pas sur une PS4 Pro.

STAR WARS Jedi: Fallen Order™_20191115214017

Je l’ai vraiment attendu ce Star Wars Jedi Fallen Order et en soit, il est dans la moyenne haute mais en fin de compte, si j’en pense autant de bien, c’est qu’il ne tient, du moins selon moi, que sur son scénario et son offre d’un nouveau héros dans l’univers de Star Wars. Je n’oublie pas qu’en 2017, après avoir fait un sondage, EA avait fermé Visceral Games en clamant haut et fort que les JV solo, pour eux, c’était du passé. Je me suis jeté comme un mort de faim sur ce Jedi Fallen Order et je ne le regrette pas un seul instant. Si EA considérais encore hier que le JV solo c’était du passé, en finissant ce Jedi Fallen Order, on ne peut que leur donner tort. Donc EA, arrête de nous faire chier avec tes turpitudes d’enfant pourri gâté, ton studio Respawn vient de te pondre un vrai jeu solo, imparfait certes, mais avec une vraie personnalité, une générosité dans son scénario, dans l’écriture de ses personnages et une prise de risque auquel je ne suis pas totalement d’accord, c’est à dire cette fameuse difficulté des combats mais qui diversifie l’offre. Oui les Dark Souls like, c’est pas mon truc, je l’assume mais je me suis accroché pour savoir le fin mot de l’histoire et je ne regrette pas un seul instant. Donc EA, arrête tes conneries avec tes Star Wars en multijoueur bourré de dlc et de microtransaction à la limite de l’escroquerie et commande nous une suite à ce Jedi Fallen Order, tu sera gentil.

STAR WARS Jedi: Fallen Order™_20191202195433

Ce que j’ai aimé :

  • Cal Kestis/Cameron Monaghan, impérial de bout en bout
  • BD1, droïde qui fera vendre des produits dérivés par milliers
  • La grande Inquisitrice et son thème musical
  • La Version Française, réussie
  • L’écriture du scénario, des personnages et des dialogues
  • La fin !!! Magistrale, ultra spectaculaire, je me suis vraiment senti récompensé après en avoir bien suer durant pas mal d’heures
  • Une montée en puissance qui se ressent
  • Les combats, assez grisants en effet

Ce que j’ai moins aimé :

  • Full VF, j’aurais aimé avoir le choix de choisir entre VO et VF
  • La difficulté, c’est bien beau de vouloir copier sur Dark Souls, mais faites ça correctement !!!
  • Le level design, sortez les dolipranes
  • La carte, sortez la boussole ou le GPS, j’en sais rien
  • Les énigmes, sortez le fusil à pompe
  • La technique, sortez ce putain d’Unreal Engine une bonne fois pour toute
  • Les Wookies, c’est pas ça. Là on dirait des serpillières les machins
  • Les yeux de Cere, j’ai très très peur quand elle me regarde…

Son appréciation :

La promesse de nous proposer un JV solo dans l’univers de Star Wars sans dlc, ni microtransactions et sans season pass est pour moi respectée. Certes, tout n’est pas parfait et j’en ai vraiment baver dans la difficulté des combats mais en me consacrant uniquement sur le scénario et laissant de côté l’exploration, le 100% et le Platine, j’ai pris un immense plaisir, tant le scénario est réellement bien écrit, tellement bien mis en scène, avec une profondeur que je ne m’attendais pas et qui récompense les nombreux efforts qu’il m’a fallu pour avancer dans le jeu. Pour tout ça, je gratifie Star Wars Jedi Fallen Order de la note de 7.5/10 car ouais les Dark Souls like ne sont pas mon fort mais le scénario est suffisamment solide pour palier à ça ce « gros » défaut en ce qui me concerne. Bon EA, c’est quand que tu arrête de faire ton sale gosse et que tu nous commande la suite si je tient compte des excellentes ventes de ce premier Jedi Fallen Order ?

*Critique et screenshots réalisés à partir d’une Version PS4 commerciale achetée par mes soins, sur une PS4 Pro.

4 commentaires

  1. Voilà qui donne envie ! J’hésitais sur ce Star Wars, tant je craignais la catastrophe, et tant il y avait déjà quelques mauvaises rumeurs sur le jeu. Mais ton avis, qui équilibre aussi bien le positif que le négatif sur de multiples facettes, donne malgré tout très envie de découvrir cet opus. Pour un jeu solo SW qui en vaut la peine… Mille mercis de tous ces détails que tu donnes, tant sur les graphismes que sur les combats, etc, qui permettent vraiment de voir à quoi s’attendre… contente que le jeu t’ait plu et t’ait embarqué à ce point dans ce long voyage !

    Aimé par 1 personne

    1. Hello ! Merci infiniment pour ton commentaire, ça fait très plaisir ! Si jamais je peut ajouter quelque chose, attend une baisse de prix et si la difficulté pose problème, met en facile 🙂 Parce que j’estime que le scénario vaut vraiment le coup si on aime Star Wars et que ce serait dommage de devoir passer à côté à cause d’un choix de la part du studio que je trouve dommage tant je sais que bon nombres de joueurs et de joueuses devront hélas passe outre. Mais si tu t’accroche, tu verra, scénaristiquement parlant, ça vaut les efforts 😇

      Aimé par 1 personne

      1. Merci beaucoup pour ces conseils ! Il est clair que parfois, on a beau adorer un jeu, il y a un aspect technique ou autre, parmi tout le reste, qui refroidit. Mais je pense que je me laisserai volontiers entraîner par le scénario !

        Aimé par 1 personne

Répondre à hauntya Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s