Critique de Forza Horizon 4

Sorti le 2 octobre 2018 exclusivement sur Xbox One, édité par Microsoft et développé par Playground Games. D’un poids d’environ 60 GO. Critique réalisée sur une Version Xbox One Physique, ainsi que via le Xbox Game Pass en dématérialisé, à partir d’une Xbox One S, achetées par mes soins.

FH4

Trois ans que Forza Horizon 3 est sorti en amenant la saga ainsi que le genre sur une nouvelle route. Loin d’être rassasié par cet exploit, Playground Games revient avec un 4ème opus et nous emmène au Royaume-Uni avec une révolution qui n’en a pas l’air dit comme ça mais qui instaure une nouvelle exigence tout à fait personnelle : le cycle des saisons. En effet, une fois passé la première année des saisons (printemps, été, automne et hiver, sachez que le jeu gère via un serveur une fois par semaine irl les saisons.

fh4 1

Si vous ne comprenez toujours pas, sachez que pendant une semaine, Forza Horizon 4 gère une saison. Dit comme ça sur le papier, c’est pas « fou-fou » mais manette en main, c’est une révolution qui ne dit pas son nom puisque l’intérêt du jeu se relance de lui même à chaque arrivée d’une nouvelle saison, surtout l’hiver, où votre façon de piloter ainsi que le choix de votre ou vos véhicules se fera en conséquence, puisque le studio à pousser le vice jusqu’à prévoir des véhicules spécifiques, s’adaptant aux conditions météo, pour cette saison en particulier.

fh4 3

La formule en elle même ne change pas, puisqu’il y est toujours question de courses de voitures, sur route ou en off-road. Seul les tracés changent et votre façon de piloter avec. Vous aurez donc des courses en circuits, des sprints et ainsi de suite. Mais la grosse nouveauté, si on peut vraiment l’appeler comme ça, étant bien entendu le théâtre de ce Forza Horizon 4. Exit l’Australie, direction le Royaume Uni ou une partie de ce magnifique pays.

fh4 7

Le Royaume Uni qui était parfait pour cette histoire de saisons, se permet de proposer une « nouvelle » façon de piloter. Peu de lignes droites, énormément de courbes et de virages, il faut bien avouer que sur cette question précise, Forza Horizon 4 me surprend, là où je ne l’attendais pas vraiment. Une carte vraiment magnifique, avec ses panoramas variés et surtout dépaysant. Bref, de ce côté là, ça ne sert à rien de s’épancher pendant x mots, le monde ouvert de FH4 est superbe.

fh4 8

Mis à part les saisons, Forza Horizon 4 propose quelque petites choses, comme la personnalisation de son avatar (qu’on choisit sur une petite liste déjà présente dans le précédent opus) avec des vêtements, qu’on récupère la plupart du temps via le tirage au sort (au passage, il y a le Super Wheelspin qui fait son apparition et qui est un tirage au sort de trois choses qu’on gagne direct, oui oui, trois gains d’un coup d’un seul). Pareil pour les célébrations à la Fortnite, rassurez vous cela dit, c’est pas aussi bas de plafond que le « jeu » d’Epic Games, ainsi que les histoires du festival. En gros, vous pourrez rejoindre un club de drift, apparaître dans la chaîne youtube d’une youtubeuse, ouvrir une agence de chauffeurs ou même bosser en tant que cascadeur pour le tournage d’un film. Mais ce n’est que quelques exemples parmi tout ce qu’il y à faire puisque le studio met régulièrement Forza Horizon 4 à jour et nous offre à chaque fois du nouveau contenu, la seule condition sera votre niveau, puisque certaines histoires ne vous sera proposé que si vous atteignez un niveau spécifique (par exemple, je suis au niveau 50, j’ai accès aux histoires des voitures anglaises). Bref, sur cette question là, le suivi est bien de la partie et il est totalement gratuit au passage. Il y a toujours le Forzathon qui n’est jamais parti, mais propose une petite nouveauté puisque chaque défi que vous ferez, qu’il soit journalier ou hebdomadaire, vous rapportera des points que vous pourrez dépenser dans la boutique dédiée à cet effet. La boutique en question change chaque semaine, en même temps que la saison. Il y a toujours la question des granges et ses véhicules d’hier à récupérer, il y a encore et toujours les rassemblements et ses courses de fous et il y a toujours la prise de niveau avec toutefois, là aussi, deux nouveautés. En ce qui concerne les points de prouesses, sachez maintenant que l’arbre de compétences est ici renouvelé non pas pour vous mais pour chaque véhicules que vous piloterez, hé oui. Un arbre de compétence pour chaque véhicules, carrément. Vous aurez aussi droit à des prises de niveau pour chaque activités que vous ferez, vous donnant droit au déblocage de nouvelles courses à chaque prise de niveau (ainsi que des tirages au sort, des véhicules, des vêtements ou de l’argent).

fh4 11

Niveau contenu « pur », il y a de quoi faire même si ça ne reste que de la course (beh ouais, c’est un peu normal en soit) mais Forza Horizon 4 est rempli à ras la tartine. De quoi faire, tout le temps, peu importe la saison du moment. Par exemple, de mon côté, je me réservais les courses off road en hiver, histoire d’optimiser le fait qu’il me fallait un véhicule tout terrain en hiver (parce que ces véhicules en particulier sont idéaux en hiver, tout simplement). Vous pouvez toujours piloter une hypercar (si ça vous chante) en hiver mais en terme d’adhérence, sachez que vous irez souvent en tête à queue. Bref, le vice est poussé super loin puisque vous sentez quand vous roulez sur bitume ou sur terre, au printemps comme en hiver ou en automne. Le plaisir de conduire virtuellement parlant n’a jamais été aussi grand que dans un JV de voitures, je vous le dit.

fh4 13

Néanmoins, il me faut être vraiment cash avec vous. Autant Forza Horizon 3 était une énorme claque, à tel point que j’ai facilement passer une centaine d’heures à faire toute ses courses (oui TOUTE), autant Forza Horizon 4 me déçoit très légèrement. La formule n’a pas changée, seules quelques petites nouveautés ici ou là viennent renforcer une formule plus qu’efficace. Mais le plaisir ressenti durant pratiquement une centaine d’heure sur FH3 n’est pas de la partie pour ce FH4. A tel point que je lui réserve une petite heure par jour quand j’ai le temps,a près lui avoir consacré une bonne trentaine d’heures afin de voir tout ce qu’il proposait. Non pas que FH4 est mauvais ou que subitement la formule du studio ne prend plus mais je pense que je me suis lancé sur FH4 beaucoup trop tôt après avoir fini le troisième opus. Néanmoins, un petit mois après avoir malheureusement dû me séparer de ma version physique du jeu, je me suis pris un abonnement au Game Pass. Même pas besoin de re-télécharger quoi que ce soit, vu que j’avais garder le jeu installé sur le DD et je m’y suis remis dessus. L’occasion de voir que le studio avait apporter des modifications et du contenu.

fh4 27

D’ailleurs, un sentiment prédomine durant toutes mes sessions de jeu, c’est que FH4, pour moi, fait plus « grosse extension » du 3 que véritable suite. Le sentiment d’avoir un terrain de jeu plus petit, déjà que ce n’est pas si immense que ça à la base, le sentiment que c’est plus petit que d’habitude est un sentiment étrange mais aussi que le contenu se finissait plus vite que d’accoutumée, ce qui est là aussi vraiment étrange. Et ce sentiment joue un facteur presque capital sur mon plaisir de jeu.

fh4 24

Forza Horizon 4 n’est pas un mauvais jeu de courses, loin de là, il joue à part égal avec son prédécesseur mais je pense m’être lassé d’une formule qui ronronne un peu trop. Mais ce FH4 est réellement bien fini. Aucun bugs, aucun problème technique, tout s’est très bien passé. Même si la Version démat’, via le Game Pass, propose parfois des bugs de sons, du clipping assez violent où le décor n’apparaît pas toujours mais rien de vraiment grave.

fh4 18

Ce que j’ai aimé :

  • Le cycle des saisons, dorénavant, cette feature doit être de la partie pour chaque JV de courses ou presque
  • Graphiquement, c’est magnifique
  • Une grosse durée de vie comme d’habitude
  • Une VF toujours aussi bien foutue
  • Techniquement irréprochable sur une version physique
  • Les trésors de grange, c’est toujours aussi cool
  • La vue intérieure « tableau de bord » que je n’ai vu nulle part d’autre et que j’adore
  • Un quatrième opus qui reste efficace…

fh4 15

Ce que j’ai moins aimé :

  • … Mais avec une formule qui ronronne (un peu) trop, qui ne réussit, hélas pas, à me retenir des heures durant (j’en suis à un peu plus de 40 heures)
  • Des bugs de sons et clipping si on y joue sur une version démat’
  • Le choix des musiques qui me déçoit, même si j’assume être (très) exigeant
  • Un plaisir de jeu qui n’est pas totalement comblé

Verdict

Si Forza Horizon 3 était une destination paradisiaque pour le pilote que je suis, Forza Horizon 4 c’est un peu comme une sorte de retour au réel. Ni mauvais, ni exceptionnel, la formule ronronne un tout petit peu pour réussir à me happer comme à pu le faire avec brio FH 3. Qu’on se comprenne bien, Forza Horizon 4 est un très bon opus et Playground Games nous livre un quatrième épisode qui fait le boulot. Mais qui ne réussit pas à me garder dans ses filets, la faute à un cadre qui échoue à me faire ressentir un quelconque plaisir manette en mains. Ce qui est paradoxal dans l’histoire, c’est que Forza Horizon 4 reste quand même dans le haut du panier en terme de JV de course arcade et de surcroît reste le meilleur choix possible si on souhaite LE meilleur JV du genre. Cette petite sortie de piste ne change pas tout le bien que je pense de la saga ainsi que de Playground Games et j’attend vraiment le ou les prochains projet du studio. Après tout, personne ne peut réussir à sortir chef d’oeuvre sur chef d’oeuvre.

*Critique et screenshots réalisés à partir d’une version Xbox One physique, achetée par mes soins ainsi qu’une version dématérialisée via le Xbox Game Pass.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s