Retour sur la bêta publique de Gwent

A l’occasion de la bêta publique de Gwent, le fameux jeu de cartes introduit dans The Witcher 3, je vous propose mon petit avis sur cette fameuse phase avant la version finale, qui a débutée le 24 mai dernier. On prépare donc son jeu, on s’installe à une table de la taverne, on commande une choppe de bière et c’est parti pour une petite manche de Gwent. Are you ready ?

Gwent wallp' 1 blog.jpg

Mais heu… C’est quoi ça le Gwent ?

GWENT_ The Witcher Card Game_20170525185713.jpg

Le Gwent ou le Gwynt, est un jeu de cartes imaginé par CDPR, les gars derrière The Witcher 3 (la trilogie vidéoludique The Witcher au passage), remplaçant l’ancien jeu de dès, le Gwynt/Gwent se joue en 3 tours max et votre objectif étant d’avoir le plus haut nombre d’unités pour remporter la manche. Basé sur des personnages et des créatures de l’univers du sorceleur, vous vous servez de decks à thèmes, chacun recelant une stratégie précise. Ainsi, le deck du Royaume du Nord, le deck des Scoiate’l, le deck Monstre, le deck Nilfgardien et le deck Skellige (introduit dans l’extension Blood And Wine) se jouent tous à peu près différemment. En gros, à l’aide de vos unités de combat, à distance et catapultes, mais aussi aidés par des pièges (comme les cartes météos, qui, jouées comme « il le faut », peuvent faire très mal), vous devez avoir le chiffre le plus haut possible. La subtilité venant du fait que vous devez vous débrouillez avec 11 cartes au début et tenir la partie entière. Je vous avoue que dans The Witcher 3, mes débuts n’ont pas été de tout repos et j’ai dû réellement galérer pendant 4 ou 5 parties avant de commencer à comprendre les subtilités. Mais avec de la pratique (et pas mal de parties perdues entre temps), j’ai fini par adoré le Gwynt. Et je peut vous dire qu’avant ça, je baignais un peu dans le jeu de cartes comme Yu Gi Oh ! Magic, Pokémon, DBZ et un dernier dont j’ai totalement oublier le nom.

Une partie de Gwent maintenant, bro’ !

GWENT_ The Witcher Card Game_20170526195508.jpg

La bêta publique, qui pèse quand même 5,2 GO sur PS4 vous propose du multijoueur, de l’entrainement et des défis pour le solo, une échoppe pour vous permettre d’acheter des barils contenant de nouvelles cartes et de quoi aussi gérer vos decks. Vous commencez avec les cinq decks de base aussi appelé deck de démarrage. Donc, il faut bien avouer que la bêta publique, qui est totalement gratuite je le rappel, est quand même généreuse pour vos débuts. Donc en ce qui concerne le contenu de cette bêta qui n’a pas de date limite encore connue, il y a vraiment de quoi faire. Mais le plus important, c’est le jeu en lui même.

Le Gwynt versus le Gwent

Gwent wallp' 2 Twitter.jpg

Dans The Witcher 3, il fallait avant tout acheter vos cartes dans les tavernes mais aussi les gagner (surtout les cartes les plus puissantes en fait) et le Gwynt se laissait maitriser au bout d’une petite heure ou un peu plus, suivant votre capacité à réfléchir (désolé de le dire comme ça). Pour le Gwent, les règles sont devenues, disons, un poil plus compliquées que celles du Gwynt. Ce que j’aime avec le Gwynt, c’était sa simplicité avec ce que j’appelle moi un « système fermé ». Ce terme qui ne veut rien dire pour vous signifie pour moi que le Gwynt respecte avant tout un code immuable contre tout les deck. Par exemple, contre le deck monstre, qui utilise avant tout des monstres avec le symbole épée, son point faible étant donc le Froid glacial qui ramène à 1 les unités de la lignée pour les deux adversaires (je peut vous dire que si vous la claquer comme il le faut, vous gagnez direct, genre en fin de partie, au calme, c’est frais du perroquet). Pas d’effet fantaisiste non plus, tout est super bien expliqué, tout est limpide, pas d’entourloupes sur tels ou tels effets de monstres puisque tout est clair comme de l’eau de roche. Pour le Gwent, c’est devenu beaucoup plus compliqué puisque le jeu se rapproche d’un Magic (et putain que j’ai jamais rien compris à Magic bordel O_o). Déjà, les règles de départ n’ont pas changées mais les effets des cartes, elles, c’est devenu du mindfuck total. Tout est prétexte (et quand je dit ça, mes propos sont mesurés) à vous la foutre à l’envers à cause d’un intitulé d’effet mal expliqué ou assez brumeux, grâce à l’utilisation de termes qui ne veulent rien dire ou presque… A tel point que le deck de démarrage Monstres est totalement différent de celui dans The Witcher 3 puisque avant tout basé sur la Chasse sauvage. De plus, les effets des cartes ont changées et je peut vous dire que les 7-8 heures que j’ai lors de l’écriture de ces lignes, j’en découvre des vertes et des pas mûres. Ce qui est dommage, puisque ça contribue au fait que mon plaisir de jeu en soit impacté. Et quand mon plaisir de jouer à un jeu de cartes est touché négativement parlant, c’est pas bon signe.

GWENT_ The Witcher Card Game_20170525185347.jpg

Quand le modèle free to play tue le plaisir de jeu

GWENT_ The Witcher Card Game_20170526195327.jpg

Gwent est un free to play. Pas besoin de vous sortir ce que ça veut dire, vous le savez même mieux que moi. Alors certes, je ne remets pas en cause le modèle économique du Free to play mais Gwent aurait largement eu plus à gagner si d’une part, il ne serait pas en free to play mais aussi d’une autre part, ne dénaturerais pas le jeu de base à cause de son modèle économique. Je veut bien comprendre que pour certains et certaines d’entre vous, ce ne soit pas un problème puisque vous vous êtes habitués (avec le temps, on peut s’habituer avec tout, pourvu que l’eau reste tiède pendant un temps, comprenez bien entre les lignes…) mais pour moi, le modèle économique du Free to play, bah c’est de la merde en barre (désolé de la violence du propos, j’y peut rien). Après, libre à vous d’y mettre du vrai blé dedans ou pas d’ailleurs, mais sachez juste que pour acheter un paquet de 5 cartes, c’est 100 de ressources ingame. Mais que vous ne repartez pas avec 100 de ressources avec les défis du mode solo mais par palier de 25 ou 50. D’ailleurs, je ne m’exprime pas sur le multi, étant donné que je continue encore à comprendre comment organiser mes stratégies en solo. Donc pour la courbe de progression, c’est long, c’est lent et surtout très pénible. Pénible dans le sens où je n’ai pas de plaisir à jouer. Alors que je surkiffe le Gwynt, le Gwent est pour moi source de frustration. Ca me frustre de me dire qu’il faut encore aller à la boutique dès que j’ai mes 100 de ressources pour y acheter un paquet de 5 cartes (dont la dernière que vous pouvez choisir sur 3 cartes proposées) pour y avoir tout, sauf ce que j’ai besoin. Pour finir, Gwent fait et fera certainement partie (si ça ne change pas) des pire free to play qui soit. Puisqu’il encourage fortement le passage à la caisse avec votre pognon réel afin d’éviter d’être bloquer par un défis trop difficile puisque l’IA a de bien meilleures cartes que vous (le deck de démarrage face à un deck quasi complet, paye ton duel déjà joué d’avance)… Donc je termine en posant la question qui fâche pour un free to play : Mais quel est le plaisir là dedans ? Où ça ? Je veut bien faire un effort de compréhension mais dites moi quel est le plaisir à être bloqué à cause d’un deck bien trop puissant en face du vôtre et que la seule solution pour réussir, c’est de passer à la caisse ?

D’une grosse attente à une grosse désillusion.

GWENT_ The Witcher Card Game_20170525193308.jpg

Je l’attendais de pied ferme ce Gwent. Je savais aussi que c’était un Free To Play. Mais rien n’y fait. Je n’ai pas de plaisir à y jouer, quand bien même la musique emblématique et la VF que nous connaissons y soit. J’aurais vraiment aimé que Gwent se décline en autre chose qu’un vulgaire free to play et offre véritablement quelque chose de tangible au joueur que je suis. Je dit pas non plus de le foutre à 70€ en boite et basta. Mais, nous proposer un jeu de cartes qui à la base était vraiment bon puisque assez simple à prendre en main et qui m’amuse, le transformer en usine à gaz financière en changeant les effets des cartes et vas y, passe à la caisse du gland, tu verra, c’est chouette de compter sur la chance pour avoir telles cartes, mouais mais non, je ne veut pas moi. Même si je comprend que ça plait et que ça plaira à coups sûr, vu que c’est ce qui ce marche le mieux pour un jeu de cartes (Hearthstone toussa).

Au final de la finalité finale

GWENT_ The Witcher Card Game_20170526192841.jpg

Je n’ai pas tester le multi parce que je n’aime pas le multi, je préfère affronter de vraies personnes en face à face mais la partie solo, l’entrainement et les défis qui sont avant tout simplement des manches avec du butin à la clé (25, 50, 100 et/ou une nouvelle carte chef) et aussi la partie pour gérer ses decks sont bien foutues. La VF et les musiques sont aussi de la partie. Donc, rien à dire de particulier de ce côté là. Les visuels des cartes sont magnifiques, leur animations aussi, mais la partie où le bât blesse fortement, c’est le fait que Gwent soit avant tout un vulgaire free to play, transformant du même coup les mécaniques de jeux. Alors oui, vous avez droit direct aux cinq decks de démarrage des factions, gratuitement qui plus est, mais pour les rendre plus puissant, il faudra soit bataillé à mort durant de longues heures (au passage, paye bien le fait que ce soit des decks de démarrage assez faible) mais aussi devoir pratiquement recommencer à zéro l’apprentissage des nouvelles règles du jeu par rapport aux nouveaux effets des monstres. Faut donc comprendre par là que vos stratégies venant du Gwynt, bah faut vous les foutre où vous ne pensez pas, hé oui. Peut être que je me laisserais tenter par la version finale mais à petites doses de façon occasionnelle… Mais au final, j’ai un sentiment d’entourloupes de la part de CDPR. Le studio joue clairement sur l’affect qu’on peut avoir envers un jeu de cartes vraiment bon pour nous soutirer un max de blé sans se dire une seule fois que peut être il aurait été plus intéressant d’en faire un « vrai » jeu. Non seulement en faire un free to play est un erreur. Mais en faire l’un des pires free to play que j’ai pu voir depuis un moment est le double combo breaker qui me fait juste dire que Gwent me dégoûte au plus haut point. Le papier cadeau est magnifique mais une fois qu’on a ouvert tout ça, on se rend compte qu’on se fait avoir puisqu’en tout bon amateur d’un jeu de cartes vraiment bien imaginé étant juste le piège parfait pour le studio pour vous soutirer le max de blé. Cette situation tend à se banaliser de plus en plus dans l’industrie et jusqu’à présent, la masse qui consomme sans se poser de questions continue à mijoter dans l’eau tiède. Un jour, quand l’eau sera arrivée à ébullition, il sera bien trop tard pour faire machine arrière. La question étant de savoir combien de temps ce cirque continuera…

2 commentaires

  1. C’est dommage que la version beta publique du gwynt semble décevante. Je ne savais même pas qu’il y en avait une disponible, j’avoue qu’une fois qu’on maîtrise bien son deck j’aimais vraiment les quêtes autour du gwynt! Perso je ne jouais qu’avec mon deck du royaume du nord.

    Aimé par 1 personne

    1. On a un gros point commun alors, dans TW3, je ne jouais qu’avec le royaume du Nord 🙂 Après dans la version finale de Gwent, il y aura une campagne solo avec des duels à faire. Reste à voir si ça sera autant vérolé par les micro-transactions :/

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s