Critique de Sniper Elite 4

Née en 2005 des mains du studio Rebellion, la saga Sniper Elite traverse les années en proposant à chaque fois un chapitre des aventures de son héros méconnu de toutes et tous, Karl Fairburne. Pour la première fois de ma vie de joueur, je me suis enfin penché sur un Sniper Elite, plus précisément le quatrième opus, sorti le 14 février dernier. Alors, est-ce une bonne idée ou finalement, j’aurais jamais dû faire ça ? Il se pourrait bien que des fois, on peut avoir une (très) bonne surprise…

sniper-elite-4-wallpaper 1.jpg

La critique se base sur mon expérience à la fois solo mais aussi coop avec un partenaire.

Un scénar… Quoi ?

Sniper Elite 4_20170302191902.jpg

Le scénario dans Sniper Elite 4 n’est pas l’excuse de s’y plonger mais bel et bien une justification à vos agissements. Ce quatrième opus prend place en 1943 et après avoir foutu le boxon en Afrique, Fairburne décide d’aller se faire une pizza et d’aller embêter les innocents petits nazis en Italie. Au cours de 8 missions, une autre dédiée à Hitler ainsi que deux de reconnaissance, notre Sniper impersonnel mais quand même un tout petit peu badass, à pour objectif d’arrêter coûte que coûte une super arme capable de détruire tout et n’importe quoi. Sur le chemin, vous serez jeté dans d’immenses cartes où vous aurez plusieurs objectifs comme tuer des officiers ennemis, faire pété un pont, récupérer des documents ultra importants et j’en passe et des meilleurs. Le scénario est en retrait et ne sert pratiquement à rien mais fort heureusement, Sniper Elite 4 à d’autres atouts en main à jeter sur la table.

Sniper Elite 4_20170302155440.jpg

Est-ce un avion ? Un oiseau ? Superman ? NON ! C’est une balle de sniper in your nazi-face mouahahahaha !!!

Sniper Elite 4_20170302210955.jpg

Sniper Elite 4 se joue en TPS, caméra un peu éloignée de Fairburne. Vous avez droit à un fusil de Sniper, une seconde arme à deux mains et une arme de poing. Pour le sniper, lors de la visée, le jeu bascule en FPS et vous avez alors la possibilité de retenir votre souffle afin de vous aider à viser « correctement ». Après en ce qui concerne le gameplay intrasèque, si vous avez déjà jouer à un Sniper Elite ou comme moi, vous débarquez en mode tranquille, en même pas 30 minutes, le tout est assimilé et vous vous surprendrez à prendre vos aises et vous rendre compte que le jeu n’attend rien de vous et vous laisse libre de faire ce que vous voulez. Vous voulez clean la carte ? Ne tuer personne ? Vous infiltrez sans jamais vous faire capter ou déclencher un bain de sang au fusil d’assaut ? Tout est possible et vous ne serez jamais sanctionné car vous avez fait autre chose que d’obéir aveuglément à Sniper Elite 4. Et c’est là, l’une de ses forces. Vous êtes lâchés sur une map avec des objectifs secondaires et un (ou plusieurs) prioritaire à remplir comment vous voulez, dans l’ordre que vous voulez selon la marche à suivre que vous voulez. En un mot comme en cent, vous êtes libre de liberté ! Sachez juste que chaque objectifs que vous ferez, que ce soit principal ou secondaire, chaque kill effectué, sera l’occasion pour le jeu de vous donner de l’expérience, un peu à la manière des multi d’un Battlefield ou de Call Of Duty, avec ses grades et ses avantages (tout les cinq niveaux, vous avez le choix entre deux « pouvoirs » qui vous permettront de résister à une explosion, de mieux contrôler votre respiration, d’amoindrir vos dégâts de chutes et ainsi de suite). Il y a aussi tout un côté armement à gérer, à débloquer avec des actions précises (comme par exemple le fusil de tranchée qui se débloque dans la mission 2 en réalisant une action précise). En bref, il y a peu de chances que votre Karl Fairburne soit identique à celui de votre voisin et permet alors une personnalisation, assez légère mais présente, de votre sniper.

Sniper Elite 4_20170303201332.jpg

Un sniper ça va, deux c’est la cata’

Sniper Elite 4_20170315165627.jpg

Vous pouvez très bien arpenter Sniper Elite 4 seul. D’ailleurs, en solo, il a une saveur particulière. Mais pour moi, il prend tout son sens en duo. J’ai aussi bien parcouru le jeu seul qu’en coop avec un ami, et ce qui ressort le plus, c’est le mot fun. Fun car en combinant vos efforts avec votre ami(e), vous pouvez littéralement tourmenter les méchants pas gentils d’en face en leur en foutant plein le casque. Et je peut vous dire que ça fait un bien fou de se défouler de la sorte. Le jeu prend alors une autre tournure et se transforme en Rambo-like des familles. Ce qui a pour intérêt de lui donner un second visage vraiment agréable, en lui offrant de la rejouabilité puisque vous pouvez aussi bien refaire la mission que vous venez de faire en coop, tout seul. Ou vice versa bien entendu.

Sniper Elite 4_20170310163615.jpg

Une rejouabilité qui dépendra avant tout de vous, nous, moi, toi, bref du joueur

Sniper Elite 4_20170302221717.jpg

Sur le papier, le nombre de missions proposé par le solo de Sniper Elite 4 peut être qualifié de rachitique. Oui mais en fait, si on combine le temps quand on les découvre pour la première fois, si on les fait en coop et si on les refait une seconde fois pour les collectibles, le nombre d’heures sur le solo/coop de Sniper Elite 4 grimpe très facilement. Pour ma part, j’ai dépassé facilement la trentaine d’heures sans forcer et je vous avoue avoir pris un gros plaisir sans jamais ressentir une quelconque répétitivité. Mais tout dépendra de vous et votre manière d’y jouer. Si vous ne souhaitez que faire chacune des cartes une seule fois, il se pourrait que le jeu soit plus court que vous ne le pensais, après nous toutes et tous libre de la façon de jouer comme bon nous l’entendons, cela va de soi.

Sniper Elite 4_20170302213541.jpg

Graphiquement, musicalement et techniquement, ça donne quoi Obengrabenfuhrer groupir ?

Sniper Elite 4_20170302175727.jpg

D’un point de vue graphique, les screenshots vous en parleront mieux que moi mais Sniper Elite 4 n’est pas vraiment un étalon dans ce domaine là. Il a quand même le point important d’être en 60 FPS (je ne l’aurais jamais capté sans mon fidèle acolyte qui se reconnaîtra) mais qui assure une fluidité au jeu. Ici ou là des effets sont plutôt beaux comme un ciel nocturne, la lumière du soleil à travers les arbres d’une forêt ou encore un ciel assez beau à reluquer. Mais au niveau des visages, c’est une catastrophe tant c’est pas très beau et surtout aucunement expressif. Mais il faut souligner le fait que Rebellion est un studio d’une cinquantaine de personnes à bosser dessus, il faut le préciser. Bien évidemment, ça n’excuse rien mais ça peut se comprendre tant le résultat final est quand même positif. Techniquement, après avoir dl un patch de 2go, je n’ai rien noter en terme de bugs impactant l’expérience, tout roule bien de ce côté là mais en coop, les serveurs bugue un petit peu, faisant popper des soldats, les déplaçant sur la map et ce genre de réjouissances est chose courante dans une mission qui peut durer une bonne grosse heure. Au niveau de l’IA, en difficulté normale (vous pouvez la régler avant chaque mission), l’IA ne brille pas forcément mais n’est pas non plus ultra conne de chez conne. Il lui arrive de prendre le réflexe d’essayer de vous reprendre à revers et je vous avoue que ça peut vite dégénérer si vous êtes découvert… Je finis sur la bande son, celle ci ne brille pas forcément mais fait son taf. La VF est correcte mais fait très production de série B, rendant le tout vraiment amusant par moment, les nazis d’en face parlent allemand, offrant une certaine immersion forte appréciable. Mais c’est le strict minimum, il ne faut pas non plus s’attendre à un truc de fou furieux.

Sniper Elite 4_20170312155852.jpg

SCHNELLL !!! Heu verdict

Sniper Elite 4_20170302194645.jpg

Je vous avoue que le Sniper Elite, depuis son troisième épisode me titillâte légèrement la lunette de sniper, et je vous avoue avoir pris un pied immense, autant en solo qu’en coop, sur ce quatrième épisode. Ce n’est pas non plus le meilleur JV que j’ai pu faire, mais ce n’est certainement pas le pire. Pas très beau, avec un scénario qui sert avant tout de prétexte quand au bottage de cul de nazi, des map variées dans leur environnement mais toujours basé sur le même schéma, Sniper Elite 4 offre une certaine dose de « gore » grâce à la kill cam, autant en sniper qu’au corps à corps. Fun, riche en rejouabilité et vraiment fendard en coop, Sniper Elite 4 est ce genre de JV sans prétention qui se fait entre deux « gros » jeu vidéo. Idéal à la fin d’une grosse journée, ni plus ni moins.

Sniper Elite 4_20170303210436.jpg

Les + :

Sniper Elite 4_20170310171038.jpg

  • Les Kill cams, c’est chouette, c’est gore, c’est cool, c’est fendard
  • Une assez bonne durée de vie si la sauce prend
  • Les nazis, ce sont nos amis, surtout au fusil
  • La variété des lieux visités
  • Le héros, un tout petit peu badass mine de rien
  • La rejouabilité offerte si on fait le jeu en solo et en coop

Les – :

Sniper Elite 4_20170303201320.jpg

  • J’aurais bien aimé avoir la roulade, en infiltration, ça peut aider ça
  • Le Season Pass. Etait-il vraiment obligatoire ?
  • Devoir acheter un DLC pour un sniper silencieux, c’est pas commun
  • Le scénario, c’est juste un prétexte et c’est… Tout.
  • Graphiquement, les visages c’est pas trop ça

ARCHTUNG !!! Son appréciation

Aussi cool en solo que très très fun en coop, Sniper Elite 4 est ce genre de production sans aucune prétention qui s’offre le luxe d’être vraiment chouette à parcourir malgré des défauts ici ou là. Néanmoins Rebellion nous propose là une production à la fois plaisante et sans aucune prise de tête, surtout à la fin d’une journée compliquée.

*Critique et screenshots réalisés sur une version PS4 commerciale, offerte par le doudou passer Shepardito ❤

 

2 commentaires

  1. Super test Yoann ! Je l’ai lu avec beaucoup de plaisir 😉

    Je t’avouerais que je n’ai jamais touché à cette licence, mais suite à ton analyse, il va sérieusement falloir que je remédie à cela. Bonne soirée à toi et keep up with the good work !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci bien ! Ah bah si je peut faire connaître la saga grâce à ça je ne dit pas non ! Bon jeu a toi si un jour tu lui donne sa chance 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s