Critique de Deus Ex Mankind Divided

5 ans après avoir remis la saga Deus Ex sur de bons rails avec l’excellentissime Human Revolution, voilà qu’Eidos Montréal est de retour avec la suite directe de HR, sobrement sous titrée Mankind Divided. Suite paresseuse ou suite talentueuse ? Réponse dans cette critique sans pitié mais augmentée.

Deus Ex_ Mankind Divided™_20160820164723.jpg

Avant d’aborder la critique du jeu en elle même, sachez juste que du fait que je suis un fan de la licence, j’avais pas vraiment envie de vous donner mon avis sur le jeu. Mais après mûre réflexion, je me suis dit que le seul qui sache en parler correctement, c’est bien un « fan ». De ce fait-là, lire les « tests » de la presse (c’est plus un passage à tabac en bande organisée mais bref), bien qu’un avis soit subjectif, nous sommes bien d’accord la dessus, trahit un état des choses qui m’exaspère de plus en plus. La presse ne sait absolument pas de quoi elle vous cause quand elle vous parle de Deus Ex Mankind Divided. C’est pourquoi, du fait que j’en ai un peu marre de cet amateurisme et de cette incompétence, je vais commencer par épingler les critiques que je juge à côté de la plaque. Même si c’est une pure perte de temps et d’énergie, hé bien c’est quand même gratuit, c’est compris dans la liberté d’expression de tout un chacun.

Petit tour des « tests » français sur Deus Ex Mankind Divided :

Deus Ex: Mankind Divided™_20160820172344

Le premier test que j’ai vu, c’était celui de IGN France, c’était un test vidéo. Premièrement, quand on bafouille sur le nom du studio, c’est mal barré. Un peu de professionnalisme, ça n’a jamais tué qui que soit. Même si j’en doute de plus en plus … Ensuite, le truc de base qui vous décrédibilise d’entrée de jeu c’est le fameux « je me souviens plus de comment c’était Human Révolution ». O-K. Alors de base, votre test, bah il est foutu. Ensuite, j’ai du mal quand une personne qui ne vivra jamais ce que « vit » Adam Jensen, le rabaisser, l’insulter de « cliché ». Donc bon, à un moment, faut arrêter de faire genre « je connais la vie, je sais ce que ça fait de perdre la moitié de mon corps, de passer près de la mort. » Non, vous ne savez rien de rien, donc ne jugez pas, vous êtes déjà assez idiots comme ça. Plus loin, dans cette auto-glorification de l’ignorance journalistique vidéoludique, Deus Ex Mankind Divided se voit purement et simplement tacler du fait qu’il offre une pleine liberté à son joueur « heu ouais fin voila, on fait un peu ce qu’on veut, ça va au bout d’un moment » et « c’est trop facile de faire ce qu’on veut ». J’ai pas vraiment l’impression que vous sachiez ce que souhaite nous proposer Deus Ex en fait. Mais bon soit, juste que c’est grillé à 10 bornes à la ronde que pour vous Deus Ex Mankind Divided à dû tourner 10 heures puis basta on s’occupe de la bêta technique de Titanfall 2 ou un bon vieux Black Ops 3 parce que ça c’est trop bien, tu combats des zombies, avec une laisse autour du cou, tu avance, tu tire, tu recharge, tu fait des pirouettes cacahuètes manchette balayette en faisant le kéké wesh ma gueule c tro 2 la balle. Après tout, il faut bien un JV à la portée de votre (faible) intelligence.

Deus Ex: Mankind Divided™_20160820172922

Gamergen maintenant, qui nous fait un peu le « je m’en bats les burnes de votre jeu de merde et je vous spoile tranquillement » Car oui le test vous spoile ce qui arrive à l’ancien job d’Adam. De rien, c’est gratuit, de toute façon, vous n’y échapperez pas, c’est placé direct, d’entrée de jeu. Sympa la petite attention.

Deus Ex: Mankind Divided™_20160820172933

Gameblog : Le petit point négatif qui dérange mais qui est finalement assez bien vu, quoi que très rusé si je puis me permettre. Un petit tacle ni vu ni connu, placé tellement subtilement que ça en est de l’art. Cela concerne le 1er niveau de jeu (Dubaï) et ça confirme que soit la aussi, Deus Ex est incompris ou soit le test s’adresse à ceux qui découvrent la saga (c’est possible). Néanmoins, ce n’est pas en rabaissant de la sorte votre public qu’on arrivera à quoi que soit. De plus la rubrique « l’image du jour » du 26 août qui crache littéralement sur le jeu sous forme de troll révèle une fois de plus pourquoi le site est devenue la risée du web.

Deus Ex: Mankind Divided™_20160820175151

Je termine par Jeux Actu qui devait être en concurrence avec IGN pour savoir qui des deux pouvait se foutre une balle dans le pied au niveau crédibilité … Le reproche fait à Deus Ex MD étant ses … Mots de passes dans les e-mails. Je vous raconte pas de bêtises, c’est le gros reproche du jeu pour eux, qui « défie l’entendement ». Donc pour Jeux Actu, bah en fait, récompenser le joueur qui cherche, bah ça défie l’entendement. Hé beh ouais, c’est nul de dire à ton joueur que s’il cherche un peu, bah il trouve. Parce que bon, ton joueur, cet enculé, il doit forcément être un gros con (et/ou une grosse conne, désolé mesdames) qu’il faut à tout prix conditionné à être un assisté, c’est bien connu. En plus, ça peut prêter à sourire mais le « le jeu est tout de même loin d’être parfait et nous nous devons d’évoquer les différents points qui tâchent » Mais comment vous êtes trop généreux de prendre le temps de lui démonter la gueule, c’est trop altruiste de votre part, sans vous on ne saurais pas trop quoi faire en fait.

Deus Ex: Mankind Divided™_20160820183926

Voilà donc un rapide passage du côté de la presse vidéoludique française qui est sensée être un peu comme vous et moi, de simples joueurs avec des connaissances plus pointues que la moyenne et qui prouve qu’elle est de plus en plus isolée par rapport à son public … Tout ça pour vous dire que la presse FR n’a pas plus de légitimité que l’enculé de fanboy que je suis. Car oui certes, je ne laisserais rien passer mais tout ces reproches fait au-dessus, de la part d’une presse qui te sort qu’elle aurait fini le jeu en 30 heures, n’ont aucune légitimité en fait. Aucun poids. Rien. J’ai même du mal à croire qu’il ont fini le jeu tant leurs avis sont très éloigné du mien (quand je dis fini, c’est l’ensemble des missions secondaires, plus tout exploré à fond …). Bref, voici non pas le « vrai » test du jeu mais mon avis. Avec mon expérience qui est mienne du Jeu Vidéo dans sa globalité. Bonne lecture à vous, c’est ce qui compte pour moi.

Deus Ex: Mankind Divided™_20160820193430

Previously in Eidos Montréal’s Deus Ex Human Revolution

Deus Ex: Mankind Divided™_20160820194042

Dans Deus Ex Human Revolution, sorti le 26 août 2011 (sortie en France du moins), vous incarniez Adam Jensen. Ex-SWAT, reconverti dans la sécurité privée pour une compagnie d’augmentations, Sarif Industries, dans le Détroit de 2027. A la suite d’une attaque terroriste perpétrée par 3 gentils lurons augmentés à tour de bras, Adam est laissé pour mort mais sauvé par son employeur qui « l’augmente ». 6 mois plus tard, en pleine convalescence, Adam est rappelé par son job pour intervenir sur une nouvelle attaque, cette fois ci perpétré par Purity First, un collectif anti-augmentés. Ce sera le point de départ d’une vaste enquête qui emmènera Adam à découvrir que des personnes dirigent le monde dans le plus grand secret … Je suis volontairement vague puisque Deus Ex Mankind Divided vous permet, si ça vous dit, de revoir un résumé de HR qui dure 12 minutes et vous révèle le plus gros, histoire de vous rafraichir la mémoire ou de vous expliquer plus en détails ce que vous avez manqué. Moi qui connais HR par coeur, cette « petite » vidéo me fait juste dire que Human Revolution souffre des années qui passe sur le plan de ses graphismes …

Deus Ex: Mankind Divided™_20160904203806

Un retour … Attendu, très attendu même.

Deus Ex: Mankind Divided™_20160820195633

Deus Ex Mankind Divided prend place en 2029. A la fin de Human Revolution, Hugh Darrow, celui à qui on doit les augmentations, se servait de ses installations a Panchaïa pour activer une bio puce présente chez tout les augmentés de la planète pour se débarrasser de cette technologie et pouvoir du même coup porter un coup fatal au plan des fameux illuminatis qui visait justement à contrôler la partie augmentée de la population. Tout ne s’est pas passé comme prévu et Adam a réussi à « limiter » les dégâts sauf que le mal était déjà fait … Deux ans ont passés et le monde a basculé dans l’apartheid contre les augmentés. C’est à dire que ces derniers sont devenus des parias, reclus dans des zones bien spécifiques. La société, c’est à dire les gens non augmentés, ont non seulement peur d’eux mais les rejettent, les haïssent depuis le fameux « Incident » de Panchaïa. C’est dans ce contexte, en 2028, et sous le poids de l’opinion publique mondiale, que l’ONU a décidé de créer, sous l’égide d’Interpol, la Task Force 29, unité d’élite en charge de pourchasser les terroristes quels qu’ils soient. Seul augmenté de l’équipe menée par Jim Miller et dont les bureaux sont à Prague (changement de décor direct), Adam Jensen est lui aussi victime de racisme anti-augmentés, ce qui donne lieu à de bien beaux échanges avec ses collègues … Bien entendu, je reste évasif sur bien des points mais comme tout vous est expliqué sur ce qui s’est passé entre 2027 et 2029, qu’au final, je vous laisse découvrir par vous même, c’est beaucoup plus amusant pour vous. Le début de Mankind Divided commence alors et vous êtes chargé d’intervenir à Dubaï, dans une mission qui se permet de facto de poser les bases d’une intrigue tentaculaire mais aussi de vous montrer comment se joue ce Deus Ex. Le niveau en lui même est un mélange de linéarité dans un premier temps avant de vous offrir une évolution sur plusieurs étages et plusieurs passages ainsi qu’un objectif secondaire et l’objectif prioritaire qui est d’appréhender un trafiquant d’armes. Ce fameux 1er niveau qui vous balance dans le bain direct n’est pas si complexe qu’on veut bien vous faire croire puisque assez petit et assez exigu, il est juste un avant goût de ce que le jeu vous réserve par la suite, en atteste ses petits entraînements qui peuvent être zappés. Rien de bien difficile, à condition bien évidemment d’être attentif à son environnement, de prendre son temps pour observer et explorer. Ce 1er niveau est en quelque sorte l’entrée avant l’énorme plat de résistance qui vous attend. Est-ce si compliqué que ça ?

Deus Ex: Mankind Divided™_20160902213142

Adam is back, baby

Deus Ex: Mankind Divided™_20160820175515

Retour à Prague après la mission de Dubaï qui se solde avec pas mal de questions … Adam retrouve une certaine Alex Vega à la station de train de Prague où on découvre cette fameuse ambiance d’apartheid envers les augmentés qui se font contrôler par la police à chaque point de passage. Une ambiance lourde et assez sombre donc. Sauf que le duo est interrompu par un nouvel attentat qui sera le second point de départ de cette suite. 30 heures in game plus tard, vous retrouvez enfin votre liberté, dans les nouveaux appartements tout beaux, tout neuf de ce cher Adam. Un appartement un peu plus grand que l’ancien de Détroit au passage (et rudement classe <3). Bref, Prague s’offre à vous et vous avez la liberté de vous occuper ou non de votre 1er objectif, retrouvez votre « médecin », histoire de vérifier un peu vos augmentations qui ont pris un peu dans la gueule … Vous pouvez donc évoluer comme vous le souhaitez dans ce nouveau hub, plus grand que Détroit qui plus est. La première chose qui frappe, hé bien ce sont les graphismes. Loin d’être une claque non plus, Mankind Divided est tout simplement un fossé graphique à côté de Human Revolution, à l’instar des visages des PNJ qui ressemblent un peu à quelque chose. Pour finir, (parce que je vais vite expédier ce point là), Mankind Divided se permet de jolis plans de lumières et enterre son prédécesseur. Alors oui il y a plus beau que lui, notamment sur PS4 (la version ici testée), mais il y a vraiment pire. Néanmoins, l’ambiance qui se dégage, même si le contexte est assez difficile, vous happe dans l’univers sans problème. De plus, la patte artistique, très futuriste, tout en étant assez « proche » du courant technologique que nous traversons, fait que tout fonctionne sur ce plan là, mieux on se surprend de la finesse des télévisions, de la gueule des ordinateurs et pleins de petits détails qui font qu’au final, tout ça parait assez crédible même si encore une fois, cela reste du domaine de l’anticipation.

Deus Ex: Mankind Divided™_20160820165946

Une liberté de mouvement et de décision accrue et plus travaillé

Deus Ex: Mankind Divided™_20160820170206

Dans Deus Ex Mankind Divided, vous pouvez suivre des missions mais vous pouvez aussi les accomplir comme bon vous semble. En infiltration, en mode bourrin, à la parlote, c’est comme bon vous semble et aucun PNJ ne viendra vous faire la leçon mais vous fera la remarque « alors Adam il parait qu’il s’est passé ça ici » et c’est tout, pas de leçon, pas de culpabilisation quand à vos agissements. Cette liberté de mouvement va jusqu’à vous laisser choisir la maniabilité qui vous sied le plus. Vous pouvez donc choisir entre 3 gameplay qui vous permet de jouer au jeu comme vous l’entendez, entre la façon Human Revolution, le nouveau gameplay de cette suite et enfin une maniabilité propre aux FPS. Comme vous pouvez le voir, d’entrée de jeu, le ton est donné, vous êtes libre de choisir ! Ensuite, durant le jeu, toute vos actions ont une répercussion à plus ou moins long terme, vous ne savez pas vraiment si la décision que vous venez de prendre était la bonne ou non … Un petit exemple : assez tôt dans l’aventure, vous devez appréhender un personnage assez important dans l’intrigue. Sauf que sur votre passage, se dressent ses gardes. Vous pouvez rentrer dans le tas et gagner du temps mais si vous les tuez, lors de votre confrontation, vous risquez de partir avec une très mauvaise base de dialogue puisque d’emblée, vous qui venez de tuer des hommes et des femmes, vous êtes forcément mal vu, ce qui est assez logique dans un sens … Quant à la liberté du jeu, elle est relative dans le sens où Prague, seul hub du jeu (HR en comptait deux : Detroit et Hengsha), est assez grande mais c’est pas non plus un Open World. Par contre, il y a tellement de choses à voir, et à explorer, que vous finissez par vous perdre exprès dans ce très grand Hub, histoire d’en savoir un peu plus, de découvrir cette ambiance un brin angoissante, du fait qu’à chaque coin de rue, les augmentés sont persécutés par la police. J’en prend pour exemple le fait de monter dans un wagon réservé pour les non augmentés alors que Jensen est lui même un augmenté. Testez l’expérience de le faire à votre tour et vous verrez bien ce que ça fait …

Deus Ex: Mankind Divided™_20160820200858

Quid du scénario ?

Deus Ex: Mankind Divided™_20160821212046

Au niveau scénario, Adam et vous du même coup, êtes partagés entre votre travail à la TF29 et votre mission un peu plus secrète (hé pas de spoils ici, vous le savez). C’est pourquoi, vous avez deux sortes de missions principales, celle pour la TF29 et l’autre, plus secrète donc. Le scénario global, qui prend le temps de se poser en douceur, engage la seconde quasi immédiatement, histoire de ne pas perdre le fil scénaristique et vous du même coup. D’ailleurs, pour ne pas vous choper un mal de tête, sachez que les temps de chargements embarque une petite fiche mémo sur l’univers du jeu, histoire de ne pas trop vous y perdre dans l’immensité du jeu. Composé de plusieurs couches scénaristiques entremêlées les unes dans les autres, Deus Ex Mankind Divided en rajoute aussi une autre qui concerne directement Adam. Tout ceci en résulte un scénario efficace, très bien écrit aux multiples couches, nous permettant dès lors plusieurs voies de compréhension. Plus maitrisé que le scénario de HR, plus mâture et plus réfléchi, il est avant tout là pour développer un peu plus le fil conducteur concernant les Illuminatis, en atteste une fin abrupte, arrivant un peu trop rapidement en surprenant le joueur par la vitesse à laquelle elle survient. Un conseil, infligez vous le générique de fin, ça en vaut le détour. Je finis sur le fait que j’ai vu ce dernier au bout de … 60 heures de jeu environ. Soit trois plus que la durée de vie de Human Revolution. J’ai pris le temps d’explorer et ne pas rusher comme un barbare, si si c’est possible. Je sais que je n’ai pas tout vu et pas tout fait (à un certain moment de l’histoire, vous devez prendre un choix et ne pouvez pas voir l’autre). D’ailleurs, le jeu possède une rejouabilité puisqu’il embarque un NG+. Après, a chacun de voir ce qu’il fait de son jeu …

Deus Ex: Mankind Divided™_20160820190229

Et les missions annexes dans tout ça ?

Deus Ex: Mankind Divided™_20160820204707

Les missions annexes n’ont d’annexe que le nom car elles toutes une ou des conséquences directes à plus ou moins long terme sur le monde dans lequel vous évoluez. D’ailleurs, sans spoiler, l’une d’entre elle connecte directement Adam alors qu’au départ, rien ne vous suggère que vous découvrirez « l’envers du décor ». Comme on dit si bien « les apparences sont parfois trompeuses ». Deus Ex Mankind Divided respecte à merveille ce dicton. Les missions secondaires sont également découpées en deux façons, les secondaires et les points d’intérêts, histoire de varier les plaisirs. Mais ne vous y trompez pas, cela reste des missions plus ou moins longues (l’une d’entre elle a tenu une heure de mon temps !), extrêmement bien écrite et captivante et ont toute le point commun d’avoir des répercussions. De ce côté là encore, c’est donc une réussite !

Deus Ex: Mankind Divided™_20160903184601

Du côté de la technique, c’est augmenté ou c’est pas augmenté ?

Deus Ex: Mankind Divided™_20160905194756

Du côté de la technique, qui englobe (pour moi) tout un tas de paramètres, c’est un peu mitigé mais dans le bon sens quand même. On va commencer par l’histoire du patch day one de quasi 4 Go qui me laisse l’impression qu’il ne sert pas trop à grand chose. On peut aussi parler d’un autre patch, d’à peu près le même poids, qui lui aussi, me donne l’impression de ne servir à rien. Je note des micro ralentissements lors de mes escapades dans Prague, peu importe à quel moment de la trame scénaristique qui plus est. Il arrive aussi que la musique devienne un peu folle et continue de s’agiter durant les dialogues, rendent ceux ci un peu compliqué à suivre. La VF en elle même, à défaut d’avoir une VOSTFR parfaite (quand je dis parfaite, je parle des documents à lire qui sont eux en VO, j’ai pas trop bien compris le problème mais soit), est assez inconstante. Certains personnages secondaires s’en sortant mieux que d’autres. La VF d’Adam reste la même que celle de HR et n’a donc absolument rien à voir avec celle que vous auriez pu entendre dans un des trailers. Quand aux sous titres, si vous les activez, ils se permettent d’être un peu en mode « je m’en bats les reins » et s’écartent de temps en temps de ce que souhaite nous dire le personnage en face de nous (même si au final on retrouve la même chose). Un léger coup de gueule sur le menu des extensions au passage. Appelé les histoires de Jensen, celui-ci sépare donc le jeu de ses extensions, de « votre » Jensen également. Puisque chaque extension vous fait commencer sans votre inventaire et sans « votre » schéma d’augmentations, je trouve ça complètement idiot et sans aucun sens. Quand à la maniabilité, on sent qu’Eidos Montréal a revue sa copie. Se basant un peu sur ce que faisaient la licence Splinter Cell, sur ses épisodes Conviction et Blacklist et un peu Dishonored, il est devenu agréable de s’infiltrer et d’explorer les hauteurs de Prague en toute sérénité, exit les moments où il fallait empiler des caisses pour passer au dessus d’un grillage ou d’un mur … D’ailleurs, l’accent sur le non létal se voit offrir un petit coup de pouce puisque vous avez au menu tout un tas d’armes (deux, un pistolet/taser et un fusil tranquillisant) et une augmentation (toute nouvelle, toute belle), histoire de vous aider dans votre quête du zéro morts si le coeur vous en dit. Enfin, toujours composée par Michael McCann, la bande son est tout simplement exceptionnelle. Une réussite, ni plus ni moins.

Deus Ex: Mankind Divided™_20160822221322

Le mode Breach : surprise mother fucker !

Deus Ex: Mankind Divided™_20160904182324

Le fameux mode Breach, c’est un peu la cerise sur le gâteau. Deus Ex Mankind Divided est déjà bien complet et bien consistant qu’un mode supplémentaire, totalement gratuit qui plus est, est prévu sur la galette. Au lieu de nous foutre un vulgaire mode multi qui n’a aucune légitimité dans un Deus Ex, une petite équipe de dev’ ont pensé à y mettre un mode scoring où vous pouvez jouer les hackeurs du futur. Ces derniers s’infiltrent en réalité augmentée dans les serveurs visés (rassurez vous, ca se joue exactement comme … Deus Ex. Logique, quand tu nous tiens) et vous avez pour mission de réaliser différents objectifs comme « capturer » x nombres de data le plus vite possible, vous débarrassez d’un certain nombre d’ennemi sur une carte et ainsi de suite jusqu’à compléter un niveau. Ça se corse juste sur le fait qu’il y a toute la dimension scoring à prendre en compte et qu’à ce petit jeu, Breach fait à merveille le travail. Pour ma part, je me suis surpris à constater que ça fonctionnait à merveille sur moi. Une belle petite surprise en sommes toutes.

Deus Ex: Mankind Divided™_20160902221423

Verdict

Deus Ex: Mankind Divided™_20160828223937

J’avais vraiment peur que Mankind Divided ne soit en fait qu’une suite enfermée dans le carcan de la suite pour simplement faire une suite. Hé bien en fait, je suis heureux de voir que j’avais tort. Plus maitrisée, plus travaillée, gommant le gros des reproches fait à Human Revolution, Mankind Divided se permet d’être plus long, plus intelligent, plus beau. Avec un scénario doté de multiples surcouches de background, rendant de ce fait une multiple compréhension propre à chacun et chacune, Mankind Divided se permet de rendre justice à Human Revolution, sorti 5 ans plus tôt et prépare le terrain pour le troisième opus avec son lot de nouvelles questions. J’ai du mal à croire que le JV puisse faire mieux que Mankind Divided en terme de maturité et de liberté offerte à son joueur, autant intellectuelle qu’au niveau de son gameplay.

Deus Ex: Mankind Divided™_20160820190807

Les + :

Deus Ex: Mankind Divided™_20160820211029

  • Adam Jensen, toujours aussi badass
  • Le contexte de cet apartheid anti augmenté
  • Le scénario, qui fait écho à notre situation à nous …
  • Le présentateur radio, toujours aussi acerbe
  • Une ou deux quêtes annexes qui font mouche
  • Le travail fait sur l’ambiance dans Prague
  • La bande son, un chef d’oeuvre tout simplement
  • Les easter egg 😀
  • L’infiltration revue et magnifiée, ça fait un bien fou
  • Les enquêtes (les dossiers du Darknet) que vous pouvez mener dans le mode Breach, je dois dire que c’est très bien foutu et addictif

Deus Ex: Mankind Divided™_20160820233227

Les – :

Deus Ex: Mankind Divided™_20160820235017

  • Une fin qui arrive un peu trop vite …
  • Des ralentissements dans Prague
  • J’aurais aimer un second hub à explorer, histoire de varier les plaisirs
  • Absence d’un mode photo
  • Le menu qui sépare les extensions du jeu de base …

Son appréciation :

Entre le très bon et le chef d’oeuvre, sans forcer.

*Critique réalisée à partir d’une version PS4 commerciale achetée par mes soins.

Bonus 1 : les easters-egg

Deus Ex: Mankind Divided™_20160822203659

Deus Ex: Mankind Divided™_20160822213213

De plus, le PC d’Adam, dans sa chambre, porte le logo de Deus Ex (le fameux triangle) et le logo « AMD ».

Bonus 2 : les écrans de chargements à collectionner :

Les extensions (Les Histoires de Jensen)

La mission « Mesures Désespérées »

Deus Ex: Mankind Divided™_20160903224415

« Comprise » dans les éditions day one du jeu, cette mission se passe juste après l’attentat de la gare de Prague. Elle vous propose de vous infiltrer dans Tarvos Security, histoire d’aller y chercher une preuve qui pourrait faire la lumière sur le responsable de l’attentat. Elle vous demandera entre 45 minutes et 1 heure de votre temps, à condition d’explorer. Rien de bien compliqué, sauf le fait que vous n’avez ni votre équipement, ni vos augmentations de la campagne solo, ce qui peut rajouter une légère difficulté mais rien d’insurmontable.

L’extension « System Rift » (ou Piratage en VF)

deus-ex-mankind-divided-system-rift-dlc-release-date-details.jpg.optimal.jpg

Alors qu’Adam avait prévu de se mater le match de Base-Ball de son équipe préférée (l’équipe de Detroit), il est interrompu par ce bon vieux et très cher Francis Pritchard. Pour celles et ceux qui ne le connaissent pas car vous êtes passés à côté de l’excellentissime Human Revolution (une énorme erreur mais on est pas là pour vous faire un procès), sachez juste qu’il était le collègue d’Adam chez Sarif Industries deux ans plus tôt. Bref, cette fois ci, il contacte notre cher Adam afin qu’il puisse mettre la main sur un contact précieux. Malgré une forte réticence de notre augmenté adoré (et aussi une VF durant la cinématique absolument dégueulasse et une grosse frayeur de ce fait là), voilà qu’Adam se retrouve dans un nouveau quartier assez petit mais pas trop qui vous permet de farfouiller un peu partout tout en vous faisant bien comprendre qu’ici, les augmentés n’ont rien à y foutre. A savoir que l’extension se situe après votre retour de Golem City et juste avant votre second départ de Prague.

Deus Ex_ Mankind Divided™_20161001222008.jpg

L’extension prend tout son temps pour démarrer et vous faire comprendre tout l’enjeu de cette mystérieuse mission que vous force à accepter Pritchard. Néanmoins, c’est en rencontrant un « nouveau » personnage qu’Adam se résout à rendre finalement service à son très cher ancien collègue adoré. Et ce nouveau personnage n’est autre que ShadowChild.

Deus Ex_ Mankind Divided™_20161001223312.jpg

Le personnage de ShadowChild est exceptionnel à plus d’un titre puisqu’elle est votre mentor dans Deus Ex Breach. La rencontrer en personne dans cette première extension est donc un évènement. D’ailleurs, sa force de caractère, ses convictions et ses croyances en font un personnage vraiment attachant. Bref, une fois cette rencontre faite, l’extension se lance véritablement. L’objectif d’Adam : s’infiltrer dans la banque Palisade pour y récupéré les vilains petits secrets qui y sont stockés. D’ailleurs, il y a un autre objectif qui vous est proposé : faire la lumière sur la mort d’une des employées de la banque, morte dans de mystérieuses circonstances … Ce fameux niveau de la banque est donc l’opportunité de se frotter à de nouveaux systèmes de sécurité comme le fait de se faire repéré sur notre température corporelle et aussi le fait que de se foutre invisible ne sert pratiquement à rien, puisque bah ça ne sert à rien pardi ! Plus sérieusement, vous allez devoir évolué d’étages en étages, en faisant attention aux gardes de Tarvos Security, aux caméras, aux tourelles et aux lasers. Plusieurs chemin peuvent vous aider dans votre ascension et c’est à vous de la jouer comme vous le sentez. Infiltration ou rentre dedans peu importe après tout.

Deus Ex_ Mankind Divided™_20161002222851.jpg

Pour conclure sans aucun spoils, sachez que cette 1ère extension m’a « occupé » pendant un bon 3h30-4h00 alors que j’ai pris tout le temps nécessaire à fouiller comme il se devait chaque pièce et chaque bureau dans lequel je passais. Le challenge du système de sécurité peut aussi vous faire changer de modus operandi et vous obliger à revoir un peu votre stratégie d’infiltration. Malgré la VF de la cinématique de départ qui m’a fait très très peur, je vous avoue que cette extension m’a offert un agréable moment, entre le fait de revoir Pritchard et rencontrer la magnifique ShadowChild. A noter aussi les easter egg de System Rift qui sont assez amusants. En bref, tout dépend de vous car en ce qui me concerne, cette extension est réellement une très bonne surprise.

Deus Ex_ Mankind Divided™_20161001212427.jpg

Les + :

  • Le fait de « revoir » Pritchard
  • La divine ShadowChild
  • Les easter egg

Deus Ex_ Mankind Divided™_20161002212311.jpg

Les – :

  • La VF d’Adam dans la cinématique de départ, mais WTF IS THIS SHIT ???
  • Le fait que cette extension soit séparée du jeu de base et donc de « votre » Adam qui vous prive donc de votre matos et de vos augmentations …

2 commentaires

  1. excellent test, vraiment (même si je suis pas fan de ta première partie). Concernant les extensions il me semble que dans Human Revolution, l’extension solo faisait la même chose (on repartait sans notre inventaire et nos augmentations), mais je suis pas sur à 100%.
    En tout cas j’ai apprécié le lire (en plusieurs fois faut que je bosse quand même :p)

    Aimé par 1 personne

    1. Ouais la première partie c’est du free style total 🙂 Sur la version Director’s Cut c’est inséré dans le scénario mais tu perd momentanément ton équipement en effet. Merci du retour ❤

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s