The Witcher 3 Blood And Wine : Une dernière aventure inoubliable ?

Sorti le 19 mai 2015, The Witcher 3 à su se rendre indispensable pour une bonne partie des joueurs, a tel point que ses nombreux bugs et problèmes technique sérieux lui ont quand même valu de fédérer une dévotion sans faille d’une partie des joueurs et une consécration du jeu de l’année. Suivra alors le 13 octobre dernier, une 1ère extension nommée Hearts Of Stone, de très bonne facture soit dit en passant, voilà que la seconde et dernière extension, nommée Blood And Wine, sort enfin de son bosquet. Mérite t’elle qu’on se penche dessus ? Rhabillez vous de votre armure, ressortez vos épées et votre arbalète, préparez votre canasson, c’est parti pour une ultime aventure sentant bon le vin et le soleil chaud de Toussaint …

TW3 Blood And Wine 2.jpg

Un léger spoil est de la partie concernant le début (ou le contexte si vous préférez) de l’histoire de cette extension.

Bienvenue à Toussaint, la région du sang et du vin !

Village de tailleurs de pierre

Avant d’aborder l’extension en elle même, on va discuter un peu du patch 1.20 de 2.7 go sorti la veille. Ce fameux patch ne fait pas « que » préparer le terrain, elle offre tout simplement un ravalement de façade au jeu, ou plutôt l’ergonomie de ses menus. Plus lisible, mieux présentés et mieux agencés, les menus ne sont pas que beaux, ils sont aussi plus faciles à l’utilisation. C’est donc plus beau et j’irais jusqu’a dire que cela offre une seconde jeunesse au jeu de base, donc sur ce coup là, bravo à vous CD Projekt Red. Maintenant qu’on a déjà fait l’épreuve du quatre pattes polonais, on va pouvoir parler de cette 2ème et dernière extension. Blood And Wine, d’un poids de 14 Go sur PS4, commence comme Hearts Of Stone, une simple missive accrochée sur un tableau vous invite dès lors pour un contrat vous emmenant dans la région de Toussaint, bien connue des (ultra) fans de la saga witchérienne. Je vous laisserais la surprise du tout début du commencement, que je trouve couillu dans le sens où l’extension prend son temps avant de vous offrir sa nouvelle région, l’occasion de constater la mentalité des soldats de Toussaint, qui ne comprennent rien mais alors rien à ce qui se passe dans les contrées du Nord …

Velen

Du soleil, du vin et des meurtres

Auberge des Sept-Chats

C’est ainsi que la princesse Anna Henrietta (dans son cercle intime, il faut l’appeler Anarietta), jeune femme magnifique mais courageuse et reculant devant aucune difficulté, fait appel à Géralt. Vous découvrirez bien assez tôt que la situation est compliquée et qu’il se passe de drôle de choses dans le duché de Toussaint, région qui fournit le vin à tout ses petits voisins. Une mystérieuse « bête » s’en prend à d’anciennes figures respectées et estimées du royaume dans des conditions exceptionnelles, rappelant fortement nos fameux tueurs en séries ayant fait couler pas mal d’encre de notre époque … A votre arrivée, l’intrigue va s’emballer assez vite et ce qui aurait dû être une simple formalité pour le plus grand des sorceleurs, se transformera en immense bazar. Un bazar aux moults rebondissements, avec plein de révélations et une histoire qui se révélera donc plus sombre que prévu. Dans l’ensemble, le scénario de Blood And Wine (BAW) se révéle plaisant à suivre, les choix plaçant le joueur dans un dilemme cornélien. Néanmoins, j’ai quand même trouvé que deux ou trois situations « singeait » carrément le cinéma. Je n’ai rien contre le fait que BAW copie ouvertement le cinéma mais cela gâche légèrement l’expérience … Outre la personnalité des nouveaux personnages présentés tout au long de l’aventure, j’aurais aimé qu’on revoit un personnage déjà bien mis en avant dans Hearts Of Stone (pas de spoil, vous pourrez me le demander si vous le souhaiter)

Marais Sans-Retour

Quand il y a rien à faire, il y a quand même de quoi faire …

Beauclair

Outre le scénario qui vous occupera 7-10 heures, il y aussi les quêtes annexes, fort intéressantes (celle qui concerne la banque restera ma préférée), vous avez aussi quelques contrats de sorceleur, les points d’interrogation (?) qui sont votre excuse toute trouvée pour visiter cette magnifique région de Toussaint (on va y revenir plus loin), un nouveau jeu du Gwynt, mettant en scène la région de Skellige (un tournoi de gwynt est de la partie), ainsi que votre propre domaine à restaurer. Bref, de ce niveau là, j’ai trouver que l’extension était beaucoup plus généreuse sur sa partie annexe que principale et … C’est un bon point.

Bois de Caroberta

Toussaint. Ah Toussaint.

Vallée de la Sans-Retour

Jusqu’alors habitué à la noirceur des Royaumes du Nord, à sa tristesse et son racisme constant, voilà que Toussaint, sa chaleur, ses vignes, champs et panorama tous aussi magnifiques les uns que les autres, de jours, comme de nuits, offre littéralement un dépaysement bienvenu et qui fait du bien. D’ailleurs la région regorge de nouveaux monstres mais sa chaleur et ses couleurs vivantes font vraiment un bien fou. Bref, vous l’aurez compris, la région de Toussaint tranche avec les régions dont nous avions l’habitude et c’est vraiment sympa de s’y perdre, à dos d’Ablette ou non d’ailleurs. Je finit sur le fait, qu’assez tôt dans l’extension, on vous offre carrément un domaine que vous pourrez restaurer. Pas de panique cela dit, contrairement à ce qui avait été dit par le studio, le remettre sur pied ne vous coûtera pas des masses puisque la restauration reste assez légère. Cela dit, ce qui vous demandera une grosse sommes de couronnes, sont les set de sorceleur maitre, qui vous réclameront dans les 60 000 couronnes rien que pour une tenue complète.

Beauclair

Techniquement et graphiquement, ça donne quoi alors ?

Marais Sans-Retour
Un fan de Matrix, sans doute …

Graphiquement, du moins sur PS4, c’est vraiment magnifique, je n’ai rien à dire sur ce point là. Du point de vue technique, on est loin de la perfection, avec des micro freezes, des bugs d’affichages, une quête buguée (chevalerie et quelque chose), des quêtes qui mettent un temps fou à se valider (surtout vers la fin du scénario). Bref, je trouve cela aberrant, une fois de plus hé oui, que ce genre de choses soient autant ignoré par la presse et par les fanboys aveuglés par la sainte et toute puissance de CDPR  joueurs, qui bizarrement, n’hésitent pas à taillé la concurrence pour les mêmes raisons … A un moment, il faudrait peut être se poser les bonnes questions, non ? D’ailleurs, le fait que The Witcher 3 soit autant mis en avant, autant auréolé, lui fait vraiment du mal. The Witcher 3 jouit d’un contenu gargantuesque, d’un scénario et de dialogues ultra bien écrit, d’une mise en scéne qui aura des répercussions sur l’industrie. Mais sa technique et ses bugs importants sont le contre coup de tout ça. Le jour où une production pourra faire aussi bien, voir mieux que The Witcher 3 tout en assurant une technique irréprochable (et le mot est là) nous tiendrons une vraie pépite. En attendons, on a un très bon jeu oui mais très imparfait.

Marais Sans-Retour

Verdict

Vallée de la Sans-Retour
Le loup est censé être mort, je le précise …

Cette extension se révèle plaisante à souhait, avec sa magnifique région de Toussaint, regorgeant de choses à faire et son scénario intéressant à suivre mais pas non plus exceptionnel, on peut dire que CDPR a réussit à conclure les aventures de Géralt de bien belle manière. Cela dit, une fois de plus et après moult patch/mise à jour, cela reste assez étonnant que The Witcher 3 soit encore « remplit » de bugs, laissant à penser que CDPR a encore du chemin à faire avant de rejoindre les grands studio …

Perchefreux

Les +

Vallée de la Sans-Retour

  • La région de Toussaint
  • La duchesse Anna Henrietta, aussi bien magnifique que courageuse
  • Le jeu de Gwynt de Skellige
  • Le domaine Corvo Bianco
  • La quête qui met en scène une banque, juste énorme !
  • Le set de sorceleur du loup en maitre (bah quoi, je le trouve magnifique)
  • Quasi 40 heures pour 20€ pour une extension, c’est pas mal je trouve

Beauclair

Les – :

Bolthorn

  • Une quête principale pas si exceptionnelle que ça …
  • Trop de bugs (entre quête buguée et micro freeze et j’en passe et des meilleurs, ca fait beaucoup quand même)
  • La restauration du domaine trop timide
  • J’aurais aimé revoir un personnage de Hearts Of Stone, ca aurait pu être marrant

 

Au cas où, je ne met pas d’appréciation pour les extensions 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s