Critique de Until Dawn

Alors prévu sur PS3 et jouable au PS Move, voila que Until Dawn, le premier titre du studio Supermassive Games,  est sorti cette année sur PS4 sans vraiment réveillé les foules. Enfiler votre doudoune et votre écharpe, et bienvenue dans l’enfer blanc d’Until Dawn …

Until Dawn critique.jpeg

Un grand merci à mon meilleur ami, sans qui cette critique n’aurait peut être pas vu le jour.

Une histoire qui débute par une sale blague …

Until Dawn™_20151209204814

Tout commence un an avant les évènements majeur du jeu. Une blague de mauvais goût donnera pour conséquence la perte pure et simple de deux soeurs dans la montagne détenu par la famille Washington. Un an plus plus tard, le frère, Josh, (incarné par Rami Malek, vu dans Mr Robot, série que je vous conseille) réunit la bande de potes afin de se retrouver. Sam (incarnée par Hayden Panetierre, vue dans Heroes), Mike (incarné par Brett Dalton, vu dans Agents Of Shield), Jessica, Emily, Matt, Ashley et Chris vont alors vivre une nuit … Inoubliable. Je n’oublie pas le personnage du psychiatre, joué par Peter Stormare qui nous questionne tout au long du jeu et se montre un brun inquiétant … Sans rentrer dans les détails, l’histoire d’Until Dawn est tout simplement super bien écrite, bourrée de rebondissements, de moments ultra stressants et aussi d’une seconde partie tout autant inédite et époustouflante, surtout de la part d’un Jeu Vidéo. Je ne vous spoilerais rien du tout mais sachez que le jeu vaut tout son pesant de caleçons sales grâce à une seconde partie spectaculaire et une fin magistrale. Un mot quand même sur la 1ere partie que j’ai trouvé super prévisible. J’avais même trouvé l’identité ainsi que les intentions du gaillard dès le début. Il aurait été plus judicieux de porter le récit non pas un an après mais bien quelques années plus tard, histoire de brouillé (un peu) les pistes. D’ailleurs, Until Dawn est pensé comme une saison complète d’une série TV sur 10 épisodes ou un film tant le jeu nous offre une palanquée de cliffhangers qui donne envie de poursuivre immédiatement le jeu afin de découvrir la suite, tout de suite tel Mama Murphy et son jet dans Fallout 4.

De vos choix dépendent la vie ou la mort de ces jeunes gens

Until Dawn™_20151209210036

Until Dawn est avant tout un film dit interactif. Tout est pensé pour que le joueur « joue » avec les personnages tel un marionnettiste en manque. Cela va du simple dialogue jusqu’aux actes que fera le personnage contrôlé. D’ailleurs, tour a tour, vous incarnerez chaque personnage et donc déciderez du destin de chacun(e). Un mot sur ces braves jeunes gens qui en prendront plein la gueule, ils ont toutes et tous une personnalité qui les définit, comme dans la « vraie » vie en sommes toutes. Par exemple, Sam est une personne courageuse et Emily (outre d’être vraiment une personne que je déteste de base) est persuasive, donc peut influencé son petit copain, Matt, et ainsi de suite. Tout au long des 10 chapitres que compte le jeu, vous finirez soit par vous attaché ou alors détesté ce beau monde, preuve que Supermassive Games ne s’est pas loupé sur l’écriture des personnalités. Vient ensuite le fameux système du battement d’aile du papillon ou chaque parole et chaque décision aurait une réelle conséquence. A l’heure ou j’écris cette critique, j’en suis donc à ma 3ème partie et je peut aisément vous valider qu’en effet, chaque ligne de dialogue que vous ferez dire et chaque décision, que ce soit même anodine, que vous prendrez, a une réelle conséquence pouvant mener à la mort pure et simple d’une des personne du groupe. Cela va même de la collecte d’un (ou plusieurs) collectible(s) qui peut carrément jouer dans la balance …

La peur de mourir de la peur

Until Dawn™_20151209210718

Je ne suis pas spécialement ce qu’on pourrait appeler un peureux alors je me suis mit en situation, c’est a dire dans le noir le plus complet et casque sur les oreilles. Outre quelques moments bien stressant dans la première partie, j’assume volontiers avoir sursauté quelque fois dans la seconde partie du jeu où j’ai été littéralement servi. Etant donné la nature inédite des évènements vécu, j’ai jamais eu aussi peur dans un JV sorti cette année. Mieux encore, Until Dawn ne paye le luxe d’être supérieur aux films du genre épouvante-horreur sorti après Conjuring, c’est vous dire le niveau d’écriture du truc. Mention spéciale à l’utilisation de la manette quand le jeu vous invite à ne plus bouger. Non seulement, cela tombe toujours très bien mais en plus, j’ai été surpris a « imiter » mon personnage et à retenir mon souffle, effets garantis, je vous le dit !

Until Dawn™_20151209213800

Une ambiance digne des meilleurs films du genre

Until Dawn™_20151212223907

Graphiquement parlant, Until Dawn, certes se passant uniquement en pleine nuit, fait partie des plus beaux JV sorti cette année. Les visages des acteurs et actrices que nous connaissons (ou pas) sont immédiatement reconnaissable. Néanmoins, et ca concerne plus Peter Stormare (le psychiatre), je trouve que les expressions du visage sont encore trop inhumaine et trop « mécanique ». Quand aux décors, du téléphérique, en passant par le chalet et à la montagne en elle même, c’est assez dépaysant et rudement magnifique. Je note un truc complètement bête mais je voudrais aborder le bruit de la neige quand vos personnages se déplace dedans. Je trouve que le craquement de la neige est super bien foutu et c’est un truc que je surkiffe (je sais, c’est complètement con). Quand au doublage des héros/héroines, que ce soit en Vostfr ou en VF, je trouve que la aussi que Until Dawn s’en sort plutôt bien. Je trouve même que la VF est de qualité (surtout Mike, Chris et Matt) et il faut le dire quand c’est bien, c’est le cas ici. Mention spéciale au générique de début (le titre étant O’Death) qui fait ressembler Until Dawn à une série télé et qui se montre juste parfait.

Until Dawn™_20151210222024

Verdict

Until Dawn™_20151209205741

Until Dawn étonne, impressionne, se montre généreux aux joueurs et joueuses qui accepteraient de mettre le gameplay au placard afin de suivre un film interactif. D’une écriture qui va d’une histoire maitrisée a la psychologie de 8 jeunes gens piégés en haute montagne, Supermassive Games chasse sur les terres de Quantic Dream et nous offre une première expérience haletante et intéressante grâce au fameux système du battement d’aile du papillon. Néanmoins, Until Dawn aurait plus gagné en efficacité si la seconde partie du jeu aurait occupé le jeu entier. J’ai malgré tout bon espoir non pas d’une suite mais d’un prochain Until Dawn jouant sur un thème complètement inédit dans le JV et poussant notre peur encore plus loin.

Until Dawn™_20151212001239

Les plus :

  • Une histoire super bien écrite et une seconde partie du jeu tout simplement époustouflante
  • Les personnages de Chris, Sam, Mike et Jess
  • Graphiquement superbe et le son du craquement de la neige bien fichu
  • Le choix entre la VOSTFR et la VF
  • Une VF appréciable
  • Quelques moments amusant et un humour qui passe bien
  • Les cliffhangers qui vous force à savoir la suite tout de suite
  • Les moments ou la manette vous demande de ne plus bouger le moindre putain d’orteil
  • Doté d’une bonne rejouabilité pour peu que vous décidiez d’être curieux vis à vis des collectibles et des choix à faire (histoire de voir les conséquences)

Les moins :

  • Des expressions du visage encore un peu mécanique et pas du tout naturel par moment
  • Trop court
  • Une première partie trop prévisible
  • Un patch de 11 Go qui sert à que dalle (j’ai même fini le jeu avant qu’il ne se finisse d’être téléchargé …)
  • Il faut accepter le fait que le gameplay est à base de QTE et est au service de l’histoire et pas l’inverse

Son appréciation : Exceptionnel

Bonus :Pour les joueurs et les joueuses qui ont parcouru Until Dawn, a quel personnage vous identifiés vous et pourquoi ? Moi c’est très simple, je me suis reconnu à Chris, le geek et le blagueur du groupe.

 

7 commentaires

  1. Si je devais être un des personnages d’Until Dawn, je serait Ashley. Relativement peu sûre d’elle, qui cherche toujours quelqu’un pour la protéger, avec un petit élan de courage quand ça lui prend.
    J’ai failli répondre Sam, mais ça aurait été prétentieux de ma part mdr je n’aurais jamais fais un quart de ce qu’elle fait dans le jeu 😛

    Aimé par 1 personne

      1. Non mais c’est ça tu as envie de t’identifier à certains persos et puis en y réfléchissant tu te dis « euh… Non, là je me serais barré en courant et j’aurais appelé ma maman » mdr

        Aimé par 1 personne

      2. Ahah ! C’est tout a fait ça ! Ils restent rudement courageux Sam et Mike au fait ^^ Je ne pense pas que j’aurais fait ce que Mike aurait fait en tout cas

        Aimé par 1 personne

  2. Ton avis donne sacrément envie de le faire, moi qui aime les jeux narratifs ! ça à l’air même supérieur aux jeux de Quantic Dream. ^^

    Je vais me pencher sur la question quand j’aurai reçu ma PS4 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Bah franchement, c’est un cran au dessus des dernières productions QD que j’aime aussi. Je te souhaite de prendre autant ton pied que moi devant Until Dawn 🙂 Tu verra il est juste cool !

      Aimé par 1 personne

  3. Je déterre les articles ^^

    Je me suis plus identifié à Sam.
    Chris était pas mal non plus, mais tout du long j’ai cru qu’il cachait un sale secret, et du coup je m’en méfiait ^^

    Excellent jeu, on en redmande des trucs originaux comme ça !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s