Kung Fury, ce chef d’oeuvre du grand WTF des années 80

Il y a parfois des personnes ayant des idées absolument dingues dans ce bas monde. N’ayant pas forcément les moyens de réaliser les projets qui leur tiennent à coeur, ils n’ont hélas pas la chance de concrétiser et de nous montrer de quoi ils sont capables. Grâce à Kickstarter et ses donateurs, Kung Fury a pu voir le jour. Retour sur un Ovni, hommage aux années 80 et à la culture Geek.

King FuryKung Fury, qu’est-ce que c’est que ce truc nom de dieu ?

Vous m’auriez parler de Kung Fury il y a de cela une semaine, non seulement je n’aurais pas écouté mais en plus, je serais passé à autre chose. Oui mais voila qu’un certain David Hasselhoff ( Michael Knight dans la série qui a bercé mon enfance, K2000) y va de son grain de sel en réalisant un clip : True Survivor. Bon je me dit que 5 minutes, c’est pas la mer à boire et que je peut bien lui consacrer ce temps …

True Survivor David HJe crois avoir eu à ce moment la, la meilleure idée de toute ma vie en fait. Non seulement, la chanson en elle même est juste vraiment très bonne ( alors oui, les gouts et les couleurs, toussa, j’en suis bien conscient mais le premier qui me dit que j’ai des gouts de chiottes, je lui envoie le tricéracops au cul) mais le clip et les images du film éveille un intérêt particulier chez moi. Je dois voir ce film que je me dit alors.

Puis je me renseigne et je découvre que Kung Fury à pu voir le jour grâce a la plateforme Kickstarter qui permet de se faire financer par la donation de personnes comme vous et moi ( je me dit à ce moment la que je regrette de ne pas avoir pu participer). Bref, pour voir le jour, Kung Fury devait récolter 200 000 dollars pour un court métrage et 1 million pour un film d’une durée classique. Il en récoltera 660 000 dollars et la participation ainsi que la médiatisation de ce bon David Hasselhoff. Il sera même sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes 2015, à l’instar du festival Rate Me du Royaume-Uni.

Kung Fury, bon ca raconte quoi au juste ton truc ?

Kung Fury
Oui on peut conduire de nuit avec des lunettes de soleil

Kung Fury est donc un court métrage suédois, produit et réalisé par David Sandberg. Il incarne lui même le Kung Fury, policier, maitre et élu du Kung Fu, art ancestral lui conférant des super pouvoirs lui permettant de protéger sa ville, jusqu’ a ce qu’ Adolf Hitler himself (incarné avec une certaine justesse par Jorma Taccone) ne débarque pour foutre le bordel … Au programme de trente minutes de pur bonheur tant le spectacle qui se déroule sous nos yeux est un condensé d’un énorme grand n’importe quoi qui s’assume du début jusqu’a fin : une borne d’arcade devenue folle, un Thor fan de ses pectoraux, des vélociraptor tirant des lasers, une viking armée d’une sulfateuse (si, si c’est possible) et un hommage direct à David Hasselhoff et K2000. Quand à la fin, un certain Street Fighter, Street Of Rage et bien d’autres sont ici « concerné ». Je ne spoilerais pas mais j’aurais passer les meilleures trente minutes de ma vie tant Kung Fury se dote d’une bande son au dela de ce que le mot magnifique peut signifier, une filmographie aux petits oignons, des effets spéciaux vraiment bien fichu et encore une fois renvoyant directement aux années 80. Ne parlons même pas des dialogues qui assument parfaitement un putain de WTF ! en long, en large et même en néon. Devant Kung Fury, des séries comme Los Angeles Heat, les dessous de Palm Beach, Rick Hunter et bien d’autres me sont revenu en tête et cette vague de nostalgie m’a fait un énorme bien.

Bref, Kung Fury est le plus grand hommage des années 80 que je n’ai jamais vu jusqu’a présent. De sa bande son, à ses effets spéciaux, en passant par ses dialogues, ses références ainsi que tout ce qui caractérise Kung Fury, tout, absolument tout est une réussite.

Verdict : 5/5 Chef d’oeuvre.

Je me moque bien des quand dira t’on, des « trololol tu as des gouts de chiottes », Kung Fury est pour moi le court métrage de l’année, chef d’oeuvre du grand n’importe quoi venu tout droit des années 80, tel un uppercut en pleine face, qui s’assume du début jusqu’a la fin. Je souhaiterais même une suite, cette fois ci plus long et directement en salles …

Bonus : Sa synopsis, sa distribution et le lien du film en VOSTFR

En 1985, le détective du MDPD Kung Fury (David Sandberg) et son collègue Dragon (David Chew) appréhendent un ninja rouge (Eos Karlsson) dans une ruelle. Celui-ci tue Dragon en le découpant en deux, et Kung Fury est frappé par la foudre tout en étant mordu par un cobra, qui lui confèrent d’impressionnants pouvoirs, le rendant maître du Kung-Fu. À l’aide de ses nouveaux pouvoirs, il se débarasse de son ennemi. Plus tard, il combat et neutralise une machine d’arcade qui se révèle être armée de lasers qui détruit tout sur son passage, et exécute les passants. Alors que son patron (Per-Henrik Arvidius) lui propose de se mettre en binôme avec Triceracops (Erik Hornqvist, doublé vocalement par Frank Sanderson), il refuse, se remémorant la mort de son collègue et ancien binôme Dragon. Pendant ce temps, Adolf Hitler, alias « Kung Führer » (Jorma Taccone) , spécialiste des arts martiaux, voyage dans le futur et attaque le département de police de Kung Fury en tirant des coups de feu à travers un téléphone. Ayant l’intention de neutraliser le Kung Führer, Kung Fury demande à Hackerman (Leopold Nilsson) de le faire voyager dans le passé, dans le but de tuer Adolf Hitler. Un pépin dans le système de Hackerman le fait trop voyager dans le passé, et il se retrouve à l’ère viking. Après une invocation de Thor (Andreas Cahling, doublé vocalement par Per-Henrik Arvidius), celui-ci lui permet de revenir en 1940 pour terminer son travail.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s