Premières impressions de The Witcher 3 sur PS4

Exceptionnellement, je ne ferais pas de critique sur ce The Witcher 3. En effet, étant donné qu’il me demandera un temps monstre pour le finir en long, en large et en travers, sa critique serait écrite dans 100 ans ( bon j’exagère à peine :D). A la place, je vous propose donc un avis non définitif sur ce RPG développé par CD Projekt Red dans sa version PS4.

The Witcher 3: Wild Hunt_20150518175441 Le début d’un long voyage …

Kaer Morhen
Kaer Morhen

Dire de The Witcher 3 qu’il était attendu est un doux euphémisme … Je vous avouerais qu’après un certain Assassin’s Creed Unity, j’avais perdu foi dans le JV Open World et que j’avais vraiment, mais VRAIMENT la trouille de me retaper un Open World bourré de bugs, à la technique douteuse et au scénario pourri … The Witcher 3 me surprend dans le bon sens de ce côté là car mis à part quelques chutes de framerate ( après avoir installer le patch dit « day one »), je n’ai pas encore eu de bugs comme Unity. C’est même tout le contraire car The Witcher 3 est, pour moi, une véritable leçon faite à Ubisoft.

Kaer Morhen
Bonjour Yennefer 😀

En effet, The Witcher 3 respire et transpire la passion de ses développeurs. On sent que CD Projekt aime son bébé et nous transmet une sorte de message qu’il faudrait lire en filigrane. Pour ma part, en tout cas, la partie technique de The Witcher 3 est un exemple que tout open world devrait observer …

Une belle gueule  … Mais pas que.

Wyzima Oui The Witcher 3 a subi un downgrade entre sa première vidéo de 2013 et sa sortie en 2015. Mais je vais pas y aller par quatre chemins … Je n’en ai mais alors mais rien à secouer. Je m’en tamponne le coquillard mais d’une force, vous n’imaginez même pas 😀 The Witcher 3 sur PS4 est d’une beauté à tomber par terre malgré ce downgrade et lire des critiques ne portant « que » sur ça de « pseudo joueurs » ici ou la me fait toujours dire que la nouvelle génération ne souhaite que des graphismes hallucinants au détriment d’un scénario, d’un background, d’une galerie de personnage ainsi que d’un contenu gargantuesque. La forme au détriment d’un fond, tout comme cette société d’ailleurs, bref passons. Donc graphiquement The Witcher 3 est magnifique, propose un cycle jour/nuit, ensoleillé/pluie/tempête vraiment à se décrocher la machoire. Bref, de ce côté la, rien à dire, c’est vraiment une réussite. Juste un petit bémol sur le visage de certains PNJ. Certains sont juste une pure merveille ( je pense à Yennefer, sublime, qui plus est) mais d’autres, moins importants, on va dire, où cela reste assez sommaire … Ce n’est pas grave en soi mais je l’évoque quand même.

Un scénario qui a tout pour réussir mais des quêtes secondaires pas si secondaires que ça …

Velen
Magnifique Ciri, aussi belle que forte ( on rajoute aussi qu’elle est put*** de badass !

Dans The Witcher 3, vous incarnez donc Géralt de Riv, sorceleur de son état ( en gros, un sorceleur étant un chasseur de monstres), qui est chargé de retrouver Ciri ( pour des raisons évidentes de spoil, je ne dirais rien sur elle mais je suis à votre dispo sur Twitter ou dans les commentaires) avant que la Chasse Sauvage, des guerriers venu d’un autre monde ne lui mette la main dessus. Bref, je vous avouerais que je n’ai pas beaucoup avancé sur le scénario donc je ne peut pas avoir d’avis dessus … Par contre les quêtes secondaires, c’est une tout autre histoire ! Déja, passé le tutoriel du prologue, premier conseil de ma part, restez y et faites tout ce qui est possible de faire dans Blanchefleur. Oui car The Witcher 3 n’est pas si libre que ça dans ses première heures …

Blanchefleur
Blanchefleur

The Witcher 3 ne vous lâche pas vraiment en pleine nature comme « ça » et puis démerdez vous. Non, The Witcher 3, par son système de progression, de niveau et d’expérience fixe, vous encadre dans les premières heures de jeu. A tel point ou je vous avouerais avoir été surpris par cette particularité. J’ai même failli recommencer le jeu mais je me suis accroché et renverser une situation que j’avais involontairement provoqué par mon désir de liberté immédiate. Néanmoins, passé le niveau 6 ou 7 et compris ce que le jeu attendais de moi, la vraie liberté se fait alors alors ressentir. Donc oui vous pouvez parcourir les régions de ce monde impitoyable sans restrictions mais attention à votre niveau, celui de vos ennemis et votre équipement. Mais je me suis égaré, revenons sur le sujet des quêtes secondaires. En ce qui me concerne, la qualité d’écriture de ces fameuses quêtes me font dire qu’elles ne sont pas vraiment des quêtes secondaires. En effet, scindées en missions et contrats de sorceleur, elles sont tellement bien écrites et tellement bien mises en scéne qu’une impression de « crédibilité » se fait sentir par le joueur. Tout parait cohérent et chaque missions est un réel plaisir à faire. D’ailleurs, la carotte de ces fameuses missions tient au fait que c’est la seule solution pour obtenir de l’expérience. Sauf spoil de ma part bien entendu, sachez juste qu’en fouillant bien, vous obtiendrez une autre solution pour XP …

Sorceleur mais pas que

Velen
Velen

Outre sa trame principale et ses quêtes moins principales (dire secondaires seraient insultant en fait), il y a de quoi faire dans The Witcher 3. Outre les courses de cannassons ( je parie que la jument de Géralt, Ablette, mais où est passé le T(ablette …) mettra une correction aux autres bidets), les combats à mains nues ou Géralt met une tannée a ses adversaires, on peut citer la disparition (expliqué dans le jeu en plus !) du poker aux dès pour proposer le Gwynt. Alors non, le Gwynt n’est pas un combat de lesbiennes dans la boue ( désolé Messieurs ), mais un jeu de cartes. Le principe est simple mais complexe ( d’ailleurs, comptez pas sur moi pour l’expliquer) mais ce fameux jeu du Gwynt est à proprement parler un jeu dans le jeu. Car vous devez vous construire un deck de 22 cartes en achetant ici ou la les cartes … Bref, je vais devoir travailler tout ça.

Une petite baston pour faire passer le tout

Velen
Velen

Etant un RPG, il arrive que dans The Witcher 3, on doit se battre ( ah bah ouais, on est pas la pour faire un tennis de table), donc parlons un peu des combats et de son gameplay. Depuis l’épisode 2, Géralt a gagner en souplesse et se dirige enfin avec plaisir. D’ailleurs, les combats, évoquant Shadow Of Mordor ou la trilogie des Batman Arkham se jouent avec une certaine joie malgré un nombre de touches à retenir. En effet, j’ai quand même été surpris par un gameplay chargé mais très bien pensé. Outre ses deux épées ( acier pour les humains, argent pour les monstres ) que Géralt sort automatiquement selon la situation, il faut aussi géré les signes ( pouvoir d’un sorceleur) et une arbalète. Puis aussi les déplacements que vous faites quand vous êtes confrontés soit à une meute de loup ou un adversaire plus fort que vous. Roulade, esquive, protection à l’aide de votre épée, le tout en totale décontraction, c’est à vous de bien étudié la situation. Car oui, il ne suffit pas de foncer tête baissé dans le combat, car chaque geste compte. Bref, la partie combat est pour moi très efficace et c’est tant mieux.

Au menu du jour :

Noirefutaie
Les menus du jeu

Accessible via le pavé tactile de la manette, les menus du jeu ne sont pas évidents à appréhender au départ. Comme tout bon RPG qui se respecte, The Witcher 3 vous demandera de géré votre inventaire, de consulter les missions du jeu, de jeter un oeil sur la map du monde, etc etc. Plus vous y jouerez, plus vous comprendrez que CD Projekt a très bien pensé l’ergonomie de tout ce bazar et on finit par se retrouver dans ce bordel 😀 Île de Fyke

Mon avis au bout de 20-22 heures de jeu :

Avant The Witcher 3, j’ai failli faire une pause JV tellement j’étais blasé … Mais The Witcher 3 m’a réconcilié avec le JV. Beau, bourré à craqué, crédible, immersif et demandant au joueur de s’investir, c’est tout ce dont j’avais besoin pour passé du bon temps devant un JV. Bien entendu, le peu d’heures que j’ai fait ne suffit pas pour avoir un vrai avis mais de ce que j’en ai vu jusqu’a présent me fait quand même dire qu’il y aura un après The Witcher 3 car il a de quoi insuffler une nouvelle dynamique dans le RPG. Les + (non définitif) :

  • – Un open world, découpé en régions, d’une immensité hallucinante et d’une crédibilté incroyable
  • – Une bande son (jouez y au casque, vous verrez) et une VF d’une franche réussite
  • – La crédibilité des quêtes secondaires qui n’en sont pas vraiment du coup
  • – La durée de vie, je sais que je ne suis pas prêt de le finir
  • – Les choix à faire de temps en temps

Les – ( non définitif ) :

  • – La barbe de Géralt pousse trop vite ( bon ok, c’est pas un drame)
  • – Certaines chutes de framerate par temps d’orages et dans certaines cinématiques
  • – La taille des sous titres, attention les yeux !
  • – L’illusion d’être pris par la main, même après le prologue, et jusqu’au niveau 5-6 …

Les screenshots ont été pris par mes soins via la fonction Share de la console.

2 commentaires

  1. Entièrement d’accord avec ça !
    Puis pour la nouvelle génération de joueurs, c’est aussi celle qui a fait de Kardashian une people connue pour justement n’avoir jamais rien fait de ses 10 doigts, le comble absolu !

    Donc leurs avis tu vois… 😀

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s