Critique de The Order 1886 sur PS4

Première exclue de la PS4 cette année, The Order 1886 à été accueilli à sa sortie par un bashing d’une violence rare. Est-ce que cette déferlante de mots doux est méritée ? Lustrez votre poil et remplissez votre fiole d’eau noire, on voit ça tout de suite.

to1886_banner_1920x10p0syo-uncharted-4-the-order-1886-bloodborne-quantum-break-halo-5-ps4-vs-xbox-one

L’ordre du désordre ?

Dans The Order 1886, vous incarnez Grayson « Galahad », un chevalier faisant parti d’un Ordre ancien et séculaire, garant de l’humanité contre une horde de lycans. Leur lutte, vieille de plusieurs centaines d’années est maintenant bouleversée par une troupe de joyeux lurons  rebelles ayant eu la bonne idée de s’inviter à la fête. Dans cette histoire, uchronie de notre réalité à nous, Galahad, charismatique à souhait, est aidé par Dame Ygraine, belle et forte demoiselle, le Marquis de Lafayette, plus fan de la gente féminine que de sauver le peuple et enfin Sire Perceval, mentor de Galahad. A eux quatre, ils devront éclaircir le secret le plus sombre de l’histoire … Voila pour l’histoire. Je vous avouerais que j’ai été agréablement surpris par le scénario. Alors oui, ca ne casse pas la baraque mais ce qu’il nous est raconté vaut vraiment le détour. De plus, les fameuses bandes noires en haut et en bas de l’écran, renforce le côté cinematographique de l’oeuvre et les graphismes, de toute beauté et qui, à ce jour font de The Order 1886 le plus beau jeu sur console achèvent l’immersion. De plus, Ready At Dawn a eu la bonne idée d’utiliser les mêmes graphismes pour les cinématiques et pour les phases de gameplay. Tout simplement bluffant ! On vient au gameplay justement. The Order est un TPS ( vue à la 3ème personne, caméra à l’épaule ) cover shooter ( on se protège et on tire ). Afin d’y jouer dans ce que je considère de bonnes conditions, j’ai tout de suite débuté la partie en difficile. Outre la relative facilité du mode difficile, quelques points me font « tiquer ». Premièrement, RAD a eu la bonne idée de proposer deux type d’ennemi parmi les rebelles. Ceux qui restent planqués, au fusil d’assaut, flingues et snipe. Et un autre, qui s’affuble d’une armure sur la tête et qui viens vous faire un coucou avec un lance grenade, un fusil à pompes  ou une arme technologiquement avancée pour l’époque … Challenge garantie. Surtout quand l’option du coup de crosse est parti prendre des vacances … Mais heureusement, Galahad à deux moyens de s’en sortir. Le premier, c’est tout simplement le bon vieux bullet time des familles qui au passage le fais sortir de sa couverture … Si Galahad se fait arroser de bastos et qu’il rampe au sol, il a la possibilité de s’envoyer le contenu de sa fiole d’eau noire, histoire d’avoir une seconde chance. Cela remplace le fait que l’IA nous relève dans d’autres jeu de ce style … Au passage, l’IA alliée et ennemie est identique a ses copains de la concurrence : conne et plus ou moins scriptée au possible. A plusieurs moments du jeu, vous aurez à faire face à une bande de lycans. Toujours dans des espaces fermé, vous vous confronterez à deux ou trois bêbêtes pleine de poils. Ca pourrais le faire, sous condition que la roulade est imposée. Bah oui, sous forme de QTE. Vous ne pouvez pas esquivez comme bon vous semble, c’est aberrant sur les bords mais on s’y fais à la longue.

The Order: 1886_20150226175213

Ou le désordre de l’Ordre ?

The Order 1886 a le cul entre deux chaises. A la fois TPS et jeu cinématographique, on comprend qu’en fait, The Order 1886 est plus un film vidéoludique. Un long métrage dont vous êtes le héros en somme. Seulement si on se met à parler de film vidéoludique, il serait bon ton de proposer d’emblée le choix du doublage. The Order 1886 nous impose la VF. Pourquoi ? Il aurait été plus agréable de proposer le choix de la VOSTFR ou de la VF, non ? De plus, The Order 1886 est découpé en 16 chapitres. Oui mais certains chapitres sont en fait une cinématique plus ou moins longue. Ce qui voudrais dire qu’a un moment, RAD trouve normal qu’une cinématique soit l’équivalent d’une phase de gameplay … Euh vous trouvez ça normal vous ? Pas moi. Alors certes, le joueur est plus moins sollicité durant certaines cinématiques sous la forme d’un QTE mais il en ressort que le joueur est plus spectateur que joueur … Si seulement les phases de gameplay auraient été plus ou moins spectaculaires à certaines occasions de son scénario, je veut bien, mais à aucun moment le jeu deviens un peu fou … Sauf peut être une phase d’infiltration qui se permet d’être punitif si vous montrez votre moustache et encore … De plus, il en ressort que les phases de gameplay sont moins nombreuses mais plus longues et que les cinématiques sont à la fête et peuvent osciller entre courtes et longues. Tout ça tient sur une dizaines d’heures en difficile et l’épilogue, si le jeu vous a accroché, vous donnera littéralement envie de voir la suite, tout de suite. Et ça, c’est vraiment fort quand le jeu vous laisse sur une fin sous le signe d’un « déja ? ». Quand vous êtes absorbés dans l’ambiance unique et particulière du titre, cela laisse un gout d’inachevé. Comme si The Order 1886 n’était que le chapitre 1 d’une oeuvre plus vaste. En espérant que la suite saura se servir des critiques négatives et construites pour proposer quelque chose d’incroyable.

The Order: 1886_20150223221229

Conclusion :

The Order 1886 a diviser, divise et divisera. Ce que le jeu vous offre, c’est à dire une expérience cinématographique/vidéoludique, parti pris indéniable du studio, rebutera les joueurs ne jurant que par les scénarios servant le gameplay. Hors The Order 1886 propose l’inverse, le gameplay au service d’une histoire steampunk, uchronique et inédite. De plus, The Order 1886 ne révolutionne rien et ne cherche en aucun cas à bouleverser les habitudes d’une industrie friande de season pass, de jeux en kit et tout le tremblement de la parfaite enculade de l’industrie actuelle. Certes, le jeu n’est pas parfait et souffre de défauts sur lesquels il sera urgent de se baisser mais il serait de mauvais gout de le jeter dans la fosse aux lycans tout de suite. Bref, un bon 1er jet mais peut largement mieux faire, du moins je l’espére !

The Order: 1886_20150226162419

Les + :

– Les graphismes, tout simplement magnifiques et bluffants

– La galerie de personnages, tout aussi badass les uns que les autres, Galahad en tête

– Le scénario, l’univers et l’épilogue

– Un ou deux easter eggs,

– La VF, on s’y fait quand même à la longue

– Le chapitre 4

– Pas de multi

The Order: 1886_20150226175144

Les – :

– La durée de vie, courte mais faites le en difficile direct, on en reparle après …

– Full VF, un choix entre une vostfr et une vf pour contenter tout le monde serait une très bonne idée, n’est-ce pas Ready At Dawn ?

– Le scénario aurait du avoir certains phases ultra spectaculaire

– L’IA un peu conne et surtout le co**** en armure, on se reverra nous deux

– Le jeu aurait gagner en rejouabilité avec un mode coop

– Les combats contre les lycans, sous exploités. C’est dommage.

– Le chapitrage du jeu, un peu « bancal »

La note : 4/5 Très bon mais devra corriger pas mal de défauts pour la suite.

The Order: 1886_20150219193026Allez … Laisse lui sa chance, tu ne le regrettera pas !

4 commentaires

  1. Très bon article qui vient bien compléter ton coup de gueule d’il y a quelques temps.

    Ca me conforte dans l’idée que c’est un bon jeu, une bonne expérience et qui n’est certes pas exempt de défauts, mais qui n’en est pas bourrée non plus 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci ! The Order est un bon jeu qui n’est pas exempt de défauts mais qui pour un premier jet tient la dragée haute ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s